Rebâtir une paix durable en Afrique

Une conférence régionale est ouverte ce 21 juillet à Yaoundé sur cette problématique à l’initiative de l’université de Yaoundé II et de la fondation Konrad Adenauer Stiftung.

 

« La fabrique inclusive en Afrique de l’Ouest et centrale ». C’est le thème de la conférence régionale de trois jours ouverte ce mercredi par le recteur de l’université de Yaoundé II, Adolphe Minkoa She. Cette conférence co-organisée avec la fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung  se tient dans un contexte où l’Afrique fait face à de nombreux défis. Attaques terroristes, conflits locaux de types fonciers ou agraires, tentatives sécessionnistes et crises politico-institutionnelles entre autres.

Objectifs de la conférence

Il est question pour la cinquantaine d’experts présents à cet événement de proposer des pistes de solutions durables pour pallier la montée vertigineuse de la violence liée à la menace terroriste. Ils mettront ainsi l’accent sur:
– L’état des lieux du niveau d’inclusivité dans la production de la paix en Afrique;
– Engager un dialogue entre l’Europe et l’Afrique sur le niveau mécanisme d’assistance militaire de l’Union européenne;
– Identifier les facteurs qui entravent la consolidation de la paix;
– Formuler des recommandations concrètes aux décideurs.

Sur ce dernier objectif, l’un des participants à savoir le Dr Philippe Awono Eye, co-auteur de l’étude sur la fabrication inclusive de la paix en Afrique centrale parle de l’innovation de cette conférence régionale.

Thématiques en débat

Sept panels vont meubler les échanges qui s’achèvent le 23 juillet 2021. Les experts pluridisciplinaires vont donc remuer les méninges sur diverses thématiques parmi lesquelles:
– La présentation de l’étude sur : la fabrique inclusive de la paix en Afrique centrale;
– La production de la sécurité et de la paix par les forces armées en Afrique de l’Ouest, centrale et au Sahel : retour d’expériences du Bénin, du Burkina-Faso, du Niger et du Tchad;
– La coproduction des instruments de paix et de sécurité en Afrique : quels rôles et responsabilités des partis politiques, des autoritésreligieuses, des chefs traditionnels et de la société civile ?
– Légiférer sur la paix et la sécurité inclusives : quels rôles des parlementaires africains ?

Selon le Pr Nadine Machikou, Vice-Recteur de l’université de Yaoundé II, cette conférence régionale permet aussi à cette université camerounaise de se positionner comme un creuset de production des savoirs scientifiques pour mieux adresser les questions de paix et de sécurité.

Les participants aux travaux de Yaoundé sont des universitaires, parlementaires, cadres des affaires étrangères, officiers de police et de gendarmerie, experts indépendants, autorités religieuses et traditionnelles, représentants des partis politiques ainsi que les acteurs de la société civile, issus d’une trentaine de pays.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.