#Tabaski2021: les musulmans ont prié pour la cohésion sociale

Dans le sermon de l’Aïd-el-Kebir de ce 20 juillet, l’Imam de la Mosquée centrale de Yaoundé-Briqueterie, Mohaman Saminou invite les fidèles musulmans à éviter le discours de haine et respecter les biens publics.

 

Les musulmans sont venus en nombre et dans le respect des mesures barrières ce mardi 20 juillet 2021 pour rendre grâce à Allah à la Mosquée centrale de Yaoundé-Briqueterie. Hommes, femmes et enfants, munis pour la grande majorité de leurs tapis personnels et cachez-nez, ont prié pour le pardon des pêchés et la stabilité du Cameroun. À l’extérieur comme à l’intérieur de la Mosquée, l’accès était filtré par les forces de sécurité mobilisées pour la circonstance.
En effet, la Tabaski ou Aïd-el-Kebir est la plus importante fête musulmane qui intervient après le pèlerinage. Elle se veut un grand moment de communion pour les fidèles. La symbolique de ce jour spécial, c’est l’immolation du mouton après la prière par l’Imam prédicateur, Mohaman Saminou. Cela rappelle aux croyants en général le sacrifice d’Abraham à Dieu en signe d’une obéissance inconditionnelle.

Message de l’Imam

Dans son sermon, le grand Imam de la Mosquée centrale de Yaoundé, a mis l’accent sur la crainte de Dieu, la lutte contre la corruption, le tribalisme, l’atteinte aux institutions de la République et ceux qui les incarnent. « Face à la violence, au terrorisme, au racisme, à l’insubordination, à la division, à toute considération antirépublicaine, à tous les maux qui minent le monde, l’Islam se présente comme un rempart, un atout à capitaliser » souligne Mohaman Saminou. Pour le prédicateur, « le musulman doit être un agent de la paix et de la cohésion sociale. Il doit respecter scrupuleusement les institutions de la République ». Le message de ce jour est donc un appel aux musulmans de tous bords à combattre la xénophobie, le tribalisme, la subversion dans toutes ses formes et la corruption.

Les réjouissances de la Tabaski se déroulent au sein des familles ou petits groupes restreints, compte tenu du contexte de la Covid19. Un moment agrémenté par des visites et le partage notamment avec les nécessiteux.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.