Tuberculose pédiatrique: un partenariat fructueux

Le projet “Catalyzing Pediatric TB Innovations” CaP -TB, UNITAID/EGPAF, entre la Délégation Régionale de la Santé Publique du Centre et EGPAF(La Fondation Elizabeth Glaser Pediatric AIDS) partenaire technique et financier, aura permis une meilleure prise en charge des cas de tuberculose chez l’enfant à travers des approches innovatrices.

Ce partenariat qui a pris effet le 1er Octobre 2017 aura duré 4 ans. C’est donc pour assurer une bonne transition que les principaux acteurs de la chaîne se sont retrouvés ce 29 Juillet au Centre Mère-Enfant de la Fondation Chantal Biya.
L’occasion a été donnée à ces responsables de structures sanitaires et autres points focaux de revisiter le chemin parcouru en vue de faire des projections adéquates.

Objectifs

Au départ de cette collaboration, se trouvait un cahier des charges bien défini. Il s’agissait entre autres :

-D’amener l’environnement politique à être plus attentif en ce qui concerne la tuberculose pédiatrique.
-D’augmenter la détection des cas à travers plusieurs méthodes de diagnostic
-D’adopter et de donner accès au traitement amélioré contre la tuberculose
-D’assurer une transition effective et durable du projet à l’entité locale.

Principaux résultats

Au vu desdits objectifs, des résultats probants ont été enregistrés. Le projet aura ainsi permis entre autres, de :

-Briser les principales barrières telle que la méconnaissance même de l’affection.
-Prendre en charge la tuberculose pédiatrique à travers des aspects jusque-là inexplorés.
-Renforcer les capacités des prestataires et des techniciens de laboratoires
-Mettre à jour des plateformes pour le dépistage de la tuberculose chez l’adulte et chez l’enfant.
-Acquérir des équipements et mettre à disposition des kits.
-Subventionner des radiographies du thorax.

A la lumière des progrès ainsi réalisés, la déléguée régionale de la Santé publique pour le Centre invitera les participants à partager l’expérience ainsi acquise, en vue de la mise en œuvre ainsi que de la pérennisation des activités après le retrait du partenaire fixé au 30 Septembre prochain.

Les principaux défis à relever:

-L’adoption d’un circuit du patient
-La collecte et le transport des échantillons
-L’optimisation du diagnostic
-Le screening systématique de la tuberculose chez les enfants infectés au VIH.

Pour finir, Dr Moussi Charlotte a dit pouvoir compter sur l’engagement des uns et des autres afin que la tuberculose pédiatrique cesse d’être un problème de santé publique.

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.