Afrique Centrale : L’approche « Une seule Santé » pour la sauvegarde de la biodiversité

Le concept est en débat à Douala du 13 au 16 Septembre 2021, à la faveur d’un atelier d’information initié par le GIZ régional, la COMIFAC et le RIFFEAC.

One Health ou « Une Seule Santé » est un Concept intégré de la santé qui met l’accent sur les interactions entre les animaux, les humains et leurs divers environnements. Ce concept promeut une approche multi sectorielle et multi acteurs pour renforcer la collaboration et les synergies d’actions pour la sauvegarde de la santé humaine, animale et environnementale.

L’approche « Une Seule Santé » est multidisciplinaire, interdisciplinaire, holistique et permet de prendre en compte tous les aspects (épidémiologique, environnemental, économique, social), dans la prévention et la lutte contre les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes. Cet atelier est organisé au moment où le monde traverse l’une des crises sanitaires les plus vives du 21ème siècle, la pandémie de la covid19.

*Objectifs de l’atelier*

Le but de l’atelier est d’éduquer, informer et renforcer les connaissances des membres le réseau des institutions de formation forestière et environnementale (RIFFEAC) sur l’approche « Une Seule Santé » à travers diverses initiatives qui contribuent à un environnement sain pour le bien-être des populations dont ils sont les représentants et le développement durable.

A la fin de l’atelier, les participants devront avoir acquis des compétences et des outils nécessaires leur permettant de promouvoir l’approche “Une seule santé” dans la gestion des ressources naturelles à travers l’élaboration des politiques publiques adaptées afin de promouvoir le développement économique et la protection de la nature.

Les Institutions Membres du RIFFEAC, au cours de ces 4 jours d’échanges, doivent acquérir des connaissances, des compétences et des attitudes nécessaires pour la mise en place d’équipes interdisciplinaires afin d’aborder les problèmes de santé et environnement d’une manière intégrale.

*Contexte*

Aujourd’hui le monde connait d’énormes perturbations qui affectent non seulement la vie humaine mais l’environnement de manière générale. Les scientifiques parlent de plus de 700.000 virus potentiels qui pourraient affecter l’humanité et les forêts. De manière générale, le constat est lugubre : le déclin de la biodiversité, la fragmentation des habitats et la disparition des cadres de vie naturels ont des effets directs sur les écosystèmes ainsi que les conséquences directes et indirectes sur la santé publique.

*Danielle Mouadoume B.*

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.