Conseiller d’orientation: un guide pour les apprenants

C’est ce qui ressort de la célébration ce 22 octobre de la 19e édition de la journée nationale de l’orientation scolaire.

La cérémonie qui se déroulait par visioconférence au centre d’éducation à distance de Yaoundé, a permis à Mme la ministre des enseignements secondaires de délivrer un message en droite ligne avec le thème de la célébration de cette année, à savoir : « Orientation, conseil et promotion de l’esprit entrepreneurial en milieu scolaire ».

Professionnalisation des enseignements

Le message délivré par le Secrétaire d’État auprès du ministre des enseignements secondaires, chargé de l’enseignement normal, représentant du ministre, est largement revenu sur la nécessité d’inculquer l’esprit d’entrepreneuriat (lien) à l’élève.
Selon la ministre, les questions d’insertion socio-professionnelles des jeunes préoccupent au plus au point les pouvoirs publics. En réponse, Pauline Nalova Lyonga assure que son département ministériel encourage la professionnalisation des enseignements. Dans la mesure où, poursuit-elle, les enseignements dans nos écoles ne devraient plus être une fin en soi, mais ils devraient contribuer à développer l’esprit d’audace, d’imagination et de créativité chez l’élève.
Le but ultime étant d’amener l’élève à développer et à s’approprier des savoir-faire qui lui permettent à la fin des enseignements secondaires d’être capable de créer des activités génératrices de revenu. D’où l’importance du conseiller d’orientation dont le rôle est de contribuer efficacement à développer l’esprit entrepreneurial chez l’élève.

L’esprit entrepreneurial

Développer l’esprit entrepreneurial chez l’enfant, selon M. Joseph Kaounda, en service au ministère des enseignements secondaires qui s’exprimait au cours de la leçon inaugurale, obéit à un certain nombre de préalables.

D’abord la formation des élèves en matières :

– d’initiation et l’élaboration du projet professionnel;
– d’initiation aux techniques de recherche de l’emploi;
– de préparation à l’auto-emploi;
– d’aide à la connaissance et à l’affirmation de soi.

Ensuite l’information des élèves sur:

 

– les secteurs d’activités;
– les centres d’intérêt professionnel;
– la sensibilisation et l’initiation à la création des entreprises à travers des rendez-vous tels que les carrefours-métiers, les salons des métiers ou encore les journées portes ouvertes.

Pour finir, l’incitation des membres de la communauté éducative à une synergie d’actions. En premier lieu les conseillers d’orientation mais aussi les parents, les enseignants et les organismes publics et privés.

 

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.