DGSN: un présumé meurtrier dans les mailles de la police

Wilfrid Koumenda Ate, 24 ans, a été présenté à la presse ce 14 octobre à Yaoundé. Le suspect aurait ôté la vie à Élise Massimo, 65 ans à l’aide d’un poignard le 6 août 2021.

 

Ouf de soulagement pour la famille de la victime Élise Massimo et les populations du quartier Messassi à Yaoundé. Le présumé meurtrier a été rattrapé grâce une batterie de stratégies déployées par les hommes du Commissaire divisionnaire Thierry Medou, du Commissariat central No 1 de Yaoundé en collaboration avec les riverains. Ils sont sortis massivement ce jeudi lors de la reconstitution des faits au carrefour du drame à Messassi. N’eût été la présence de la police, les populations courroucées auraient lynché le suspect. Elles qui scandaient: «Assassin », «Que justice soit faite », « Merci à la police qui a bien fait son travail ».

Populations du quartier Messassi en colère 

Film du meurtre

Selon le Commissaire divisionnaire Thierry Medou, l’irréparable s’est produit dans la matinée du 6 août 2021 aux environs de 4h. En effet, Mme Élise Massimo se trouvait au carrefour Messassi où elle avait rendez-vous avec d’autres femmes de sa réunion. Elles devaient se rendre par délégation à Dschang, région de l’Ouest à l’effet d’assister aux obsèques de la maman d’une membre. C’est dans l’attente des autres membres du groupe qu’elle a été repérée par le présumé meurtrier Wilfrid Koumenda. Ce dernier s’est approché d’elle et s’est saisi de son sac à main. C’est ainsi que la victime a poussé des cris de détresse en retenant son sac. Puis, le suspect l’a poignardé à deux reprises avant de s’en fuir avec le sac à main qui contenait un téléphone portable, les pièces personnelles et 32 000 Fcfa. « Elle rendra l’âme avant même d’avoir été prise en charge à l’hôpital de Messassi », décrit le commissaire central No 1 de Yaoundé.

Victime

Enquête

D’après le commissaire divisionnaire Thierry Medou, le présumé meurtrier a réussi à se cacher à la traversée de la Sanaga dans le Mbam, région du Centre, quelques jours après son forfait. Revenu à Yaoundé quelques temps après, « l’équipe d’enquête mise en place immédiatement a permis de le capturer au domicile familial, suite à une énième tentative de vol à l’arrachée ayant tourné au vinaigre » raconte-t-il.

Commissaire divisionnaire Thierry Medou

Le suspect Wilfrid Koumenda sera déféré ce 15 octobre à la prison centrale de Kondengui.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.