Cemac : le « Free roaming » validé

Les protocoles d’accord pour la gratuité en zone Cemac ont été signés ce 09 Novembre à Douala.

C’était au cours des travaux présidés par Minette Libom Li Likeng, Ministre des postes et Télécommunications.

Des accords bilatéraux qui viennent ainsi sceller la mise en œuvre du règlement communautaire, relatif à la suppression des frais d’itinérance (roaming) au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), au grand bonheur des usagers.

Suppression des frais d’itinérance

Une mini révolution en quelque sorte pour les consommateurs des services de téléphonie mobile en zone Cemac. Désormais donc, lorsqu’on partira du Cameroun pour le Congo ou de la RCA pour le Gabon, et qu’on voudra passer un appel, envoyer un SMS ou même profiter du service internet, l’on ne devra plus subir les coûts souvent exorbitants de ces services.
En déplacement à l’intérieur de la sous-région en effet, les citoyens déboursaient en moyenne et ou plus de 6000 fcfa pour ces différents services de télécommunication. D’où cette suppression du coût des services d’itinérance dans la zone CEMAC décidée lors de la deuxième session extraordinaire du comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières (PREF-CEMAC,) le 03 octobre 2019. C’est donc dire qu’avec la signature de ces accords, c’est le vœu des Chefs d’Etats de la zone Cemac relatif à la libre circulation des populations au sein de la sous-région, notamment la facilitation du vivre-ensemble harmonieux et du partage, qui a connu un grand pas vers son implémentation.

Un espace unique de téléphonie

Les accords ainsi paraphés apparaissent également comme un coup de pouce au processus d’intégration sous régionale, a en croire le Pr Daniel Ona Ondo. Le président de la commission Cemac estime en effet que , le coût des services d’itinérance entre les pays de la zone s’avère aujourd’hui contreproductif, car, il pèse d’un poids « sournois et insoupçonné » sur les ressorts du marché commun. Or, soutient-il, les échanges entre les hommes et la libre circulation de l’information et des données constituent de précieux atouts. La suppression des frais d’itinérance correspond donc, en ce sens, à une suppression de barrières en vue d’une meilleure fluidité des échanges. C’est pourquoi il affirme que cette gratuité du roaming est désormais l’objectif recherché par toutes les instances régionales de régulation des télécommunications en Afrique. Ceci, dans le but de former un espace unique de téléphonie encore appelé « One single Network ».

Saluant cette initiative de la Cemac, le directeur général de l’alliance Smart-Africa, Lacina Koné, n’a pas manqué d’insister sur l’importance de faire aboutir le projet dans les plus brefs délais et ce dans l’intérêt des consommateurs de la sous-région.

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.