Le Ministre de la jeunesse en mission de réarmement moral à Douala

Mounouna Foutsou a donné les clés pour une fêtes de fin d’année en toute quiétude et une belle célébration de la grand-messe du football aux Jeunes de la ville de Douala.

 

C’est dans le prolongement du projet Diaspora and Local Youth Joint-venture lancé le 07 octobre dernier à Yaoundé, que le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a ouvert le lundi 20 décembre 2021 à l’Institut universitaire des grandes écoles des tropiques, la première édition de “Les Universités de décembre” (Luddec). A l’initiative des camerounais de la Diaspora, Luddec vise la formation de plusieurs jeunes Camerounais, des rencontres d’échange d’expériences entre les jeunes de la diaspora et ceux du territoire sur des opportunités. Pour le ministre Mounouna Foutsou : ” Il existe tout un service dédié à la diaspora au Minjec. Bien plus depuis 2017, nous avons créé le Programme d’Aide eu Retour et à l’Insrtion des Jeunes Camerounais de la Diaspora (Pari Jedi). C’est désormais l’interface avec tous les jeunes camerounais qui souhaitent rentrer au pays où y investir. Vivement que ces initiatives se multiplient en faveur de notre pays”.

Can citoyenne et patriotique

Profitant de son séjour dans la capitale économique, le ministre Mounouna Foutsou a procédé au lancement des opérations Can citoyenne et patriotique et Fêtes de fin d’année citoyennes et patriotiques. Il était question pour le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique de mobiliser ses bras séculiers en matière de civisme pendant la période de fête et surtout au cours de la CAN TOTALENERGIES CAMEROUN 2021. Les acteurs 200 conducteurs de moto taxi ont reçu pour mission d’être des “gendarmes” du civisme au sein des populations. Ces opérations devraient contribuer au rayonnement de l’image de marque du Cameroun.

Avant de quitter Douala, le mardi 21 décembre 2021, le patron de la jeunesse s’est rendu au Centre multifonctionnel de promotion des jeunes de référence de Douala à la cité sic ou il a remis à 75 jeunes des attestations de fin d’incubation et des kits d’installation dans le cadre du programme CMPJ INCUBATOR.
Le membre du gouvernement a demandé aux bénéficiaires d’en faire bon usage et que d’ici deux ans, une évaluation sera faite de leurs projets sur le terrain.

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.