Vers une couverture santé universelle

Les premiers signes devraient se faire ressentir dès 2022, a indiqué le ministre de la Santé publique ce 1er Décembre à l’Assemblée nationale.

L’annonce fait partie de plusieurs autres, délivrées par les ministres à l’issue de leur rencontre avec la commission des Finances et du Budget.

Couverture santé et lutte contre le Covid-19

Les deux sujets ont meublé les échanges entre le ministre de la Santé et les membres de la commission des Finances et du Budget. Pour le ministre Manaouda Malachie, en effet, les priorités pour l’année prochaine sont concentrées sur un certain nombre de programmes. Notamment la prise en charge médicale, le renforcement de notre système de santé, avec en bonne place, la couverture Santé universelle qui sera expérimentée en terme de phase pilote. Dans ce sillage, la Prise en charge des femmes enceintes et des enfants âgés de 0 à 5 ans, devra considérablement s’améliorer.

Sur un autre plan, la lutte contre le Covid-19 reste d’actualité au moment où notre pays s’apprête à abriter la Coupe d’Afrique des Nations, et que l’on constate la survenue de nouveaux variants. Autant de raisons qui amènent le ministre de la santé, à exhorter, une fois de plus, les populations à se faire vacciner. Lui qui affirme que, “celui qui est vacciné a un avantage certain sur celui qui ne l’est pas”.

1444 km de route à construire

C’est l’une des priorités au ministère des Travaux publics pour l’année 2022. Le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi n’en a pas fait mystère ce mercredi, après sa rencontre avec la commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale, où il était appelé à défendre son budget.
En somme, pour lui, il s’agit de conduire à achèvement, les travaux en cours comme sur l’axe Babadjou-Bamenda, et d’ouvrir de nouveaux chantiers, à l’instar de la construction de la route Ebolowa-Akom2-Kribi.

En outre, ce travail qu’il qualifie de dynamique d’ensemble, va bénéficier, comme dans le passé, de visites constantes de chantiers et de réunions de revue, afin de faire avancer les projets. C’est dans ce sens qu’il annonce, pour cette fin d’année 2021, un peu plus de 900 km de route à livrer. Ce qui prouve, selon lui, que les efforts sont en train d’être faits et qu’ils vont se poursuivre.

L’Est mieux électrifiée

C’est un rêve qui est appelé à se réaliser au courant de l’année 2022, aux dires de Gaston Eloundou Essomba. Une mini révolution pour cette région alimentée essentiellement par une petite centrale thermique. D’autre part, Il y aura la mise sous tension de la ligne entre Yaoundé et Abong-Mbang. “Ce qui consacre l’interconnexion du réseau Sud au réseau de L’Est”, a souligné le Ministre de l’Eau et de l’Énergie.

Pour les autres projets comme le barrage de Nachtigal dont le taux de réalisation est déjà à 50%, les travaux vont avancer, pour qu’ils soient entièrement construits entre 2023-2024 et pour que le Cameroun puisse bénéficier, comme il se doit, de cette énergie.

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.