Coopération : Le programme C2D CAPITALES RÉGIONALES est satisfaisant

C’est le constat général qui ressort des travaux de la  traditionnelle réunion d’évaluation des projets C2D de ce lundi 24 janvier 2022. La MINHDU et le Directeur de l’AFD qu’entouraient leurs collaborateurs, ont évalué le projet et marqué un temps d’arrêt sur la perception extérieure qu’ont les bénéficiaires, de son exécution.

Pour l’AFD, le programme  C2D Capitales Régionales se place au rang des réalisations emblématiques de la coopération entre le Cameroun et la France. Il faut rappeler que c’est un  programme qui consiste à améliorer le cadre de vie des populations de certaines villes du Cameroun, à travers la rénovation des infrastructures urbaines et l’appui à la gestion municipale.

Dans le contexte de la décentralisation où le Cameroun tout entier se déploie sous l’impulsion du Président de la République, il est hautement attendu que les maires des villes soient accompagnés pour accroître leurs capacités dans divers secteurs qui nécessitent des compétences particulières.

Dans ce cadre, on peut relever entre autres, la démarche d’identification et de priorisation des projets sociaux, la maîtrise des règles et procédures de mise en œuvre des projets financés, leur suivi et leur évaluation.

Le partage des leçons apprises au cours de ces remises à niveau et des bonnes pratiques sur leur territoires, qu’elles soient sur fonds propres ou accompagné des partenaires au développement, sont autant d’enjeux pris en compte par le programme CD2 Capitales Régionales.

Un taux d’exécution porté de 18 à 83%

Pour le Directeur de l’AFD, Benoît Lebeurre, << Le programme C2D Capitales Régionales, copiloté par LE MINHDU, se porte très bien. La bonne gouvernance et les meilleures pratiques instaurées par Célestine KETCHA COURTES  dès son arrivé à la tête du Minhdu, ont permis au Cameroun de booster la réalisation de cet important projet dans l’ensemble des villes.

Mme Ketcha Courtès a par son management, tourné les résultats à un taux de réalisation de 85 % en 3 ans, se réjouit – il>>. le C2D est en effet parti de 18% en fin 2018, à 31% en 2019, pour atteindre 60% en 2020 et  et 85% en 2021. La séance de travail de ce lundi a rassemblé autour d’une même table , les services techniques du projet C2D,  les maires de villes de Bafoussam, Maroua , Garoua , Bamenda et Bertoua, les responsables de l’AFD, et la Ministre de l’habitat et du développement urbain.

Aux pas de la décentralisation effective

Le programme Capitales Régionales bénéficie des subventions C2D et des crédits AFD. Il s’érige en parfaite cohérence dans l’effectivité de la décentralisation voulue et si bien impulsée par le Chef de l’Etat. Pour ce faire, la maitrise d’ouvrage de l’ensemble du projet est partagée entre le MINHDU et les Maires de villes camerounaises bénéficiaires.

Il s’agit en l’occurrence de Bertoua, Bafoussam et Garoua. Force est de constater que malgré les assauts de la pandémie a Corona virus sur le déploiement des projets, le C2D Capitales Régionales n’a pas fait du surplace et les populations en tirent une plus grande satisfaction.

Notons pour s’en réjouir que depuis  2021, l’ensemble des travaux de voirie (plus de 60km au total) des différentes villes ont été réceptionnés et plusieurs équipements ont été inaugurés. Parmi eux, le plus récent est le parc de loisir de Bafoussam réceptionné le 22 décembre 2021. 2022 s’annonce résolument fructueuse avec le lancement de la deuxième phase du programme dans les villes de  Bamenda et Maroua.

Les travaux d’équipements de proximités tels que les marchés et les points d’eau sont engagés et en cours, tandis que le démarrage des travaux de voirie est annoncé pour courant 2022, à la suite de l’avis d’appel d’offres en cours.

Un partenariat exemplaire

La joie étant communicative, satisfecit de l’AFD et des bénéficiaires  du projet a suscité l’intérêt de plusieurs autres partenaires techniques et financiers. Ces derniers se sont d’ores et déjà manifestés pour y apporter des financements complémentaires et, éventuellement l’étendre à d’autres capitales régionales pour sa phase 3.

Mais tout n’est pas tout blanc. Pour atteindre la vitesse de croisière dans ses prochaines phases, le programme doit résorber sa faille. Pour le Directeur de l’AFD, le non respect de certaines dispositions et procédures par les maires des villes pose problème. Il a de ce fait sollicité l’appui du MINHDU auprès des Maires de villes, pour une meilleure gestion des projets qui leurs sont rétrocédés, et un  accompagnant attentif des cellules locales de suivi.

Le programme Capitales Régionales a des points à améliorer mais beaucoup plus d’expérience de réussite à partager, c’est incontestable. Et c’est dans ce sens que la MINHDU s’est à nouveau engagée à multiplier les actions en faveur du développement urbain au Cameroun et à veiller à la bonne conduite de projets de coopération dévolus à ce but.

André Ottou (Stagiaire)

Elvis Teke

Journalist, Online Reporter, News Presenter, Programme Anchor, Peace Advocate, Geo-strategist,

elvisteke has 1908 posts and counting.See all posts by elvisteke

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.