20 mai 2022: une messe pour la paix

La célébration présidée par Mgr Jean Mbarga ce 15 mai vise à exhorter les Camerounais à regarder dans la même direction pour consolider l’unité nationale.

 

« Camerounaises, Camerounais, unis à Jésus, Marie et Joseph, comme une famille, engageons-nous pour la paix ». Tel est le thème de la 5e édition de la Messe de la Nation conduite par l’Archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga, en présence du représentant du chef de l’Etat, Philippe Mbarga Mboa, Ministre Chargé de Mission à la Présidence de la République. En prélude à la 50e édition de la Fête nationale, la Messe de la Nation est une occasion de prier davantage pour la stabilité du Cameroun tout en le confiant à la Vierge Marie, patronne dudit pays.

Messages de Mgr Jean Mbarga

Face aux multiples crises que traverse le monde en général et le Cameroun en particulier, l’homélie portait sur l’unité nationale et interculturalité, le développement intégral, le vivre ensemble, le respect des valeurs, du bien public, l’éducation à la paix, la culture de l’Amour et du travail bien fait. Dans son homélie inspirée de l’évangile de Jean, Mgr Jean Mbarga a exhorté les Camerounais à combattre le repli identitaire. « Mobilisons-nous dans la prière. Nous devons regarder dans la même direction pour construire l’unité nationale » a-t-il indiqué. Autre appel de l’homme de Dieu, il faut redonner sa valeur à l’école pour qu’elle joue son rôle d’intégrateur national. « Il faut sauver l’école» a-t-il martelé. Selon l’Archevêque métropolitain de Yaoundé, « l’unité et la diversité vont ensemble sans aucune friction ni divorce ».

Quelques membres du gouvernement et Mgr Jean Mbarga 

 

Objectifs de la Messe de la Nation

Le projet « Messe de la Nation » est une initiative de Mgr Jean Mbarga adopté en 2015. Il vise à rassembler tous les Camerounais des dix régions aux fins de confier le pays et ses habitants à la Vierge Marie, la mère du Christ. D’après l’expression de l’Archevêque métropolitain de Yaoundé, la Messe de la Nation se veut une « unité ecclésiale » pour renforcer l’unité de tous les Camerounais et de tous les amis du Cameroun. C’est donc une manière concrète pour l’Église de manifester son souci du bien-être de tous tout en renforçant les liens entre les fidèles.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.