Des chirurgies pour rendre le sourire

Une campagne de reconstitution faciale gratuite est prévue du 23 mai au 10 juin 2022 à Yaoundé. Au programme des consultations, soins et prise en charge des patients vivants avec des fentes labio-palatines.

 

Pendant une dizaine de jours, l’hôpital gynéco-obstétrique de Yaoundé va être le théâtre des activités liées à la campagne de soins contre les fentes labio-palatines plus connues sous le nom de bec de lièvre. Plusieurs milliers de patients sont attendus.

Ce 11 mai 2022, en prélude à la phase de chirurgie proprement dite, ce n’est pas la grande affluence dans la salle d’accueil et enregistrement du service de chirurgie pédiatrique de l’hôpital.

D’après Rachel Ombam, l’infirmière responsable en poste, l’information tarde à se propager, même si une vingtaine de patients a déjà été enregistrée. « Depuis lundi, date du début des enregistrements, nous avons reçu de nombreux appels des 10 régions du pays. Certains parents ont commencé avec les examens bilans d’autres encore s’enregistrent pour une prise en charge dès la semaine prochaine, tandis qu’une bonne majorité s’intéresse au caractère gratuit des opérations avant de s’engager. Il est donc clair que d’ici la fin de la semaine, nous aurons un bon package de patients. », explique-t ’elle.

 

 

 

Un problème de santé publique

Au Cameroun, plusieurs enfants naissent avec cette malformation congénitale qui attaque la lèvre et/ou le palet. Stigmatisante à cause du regard des autres, le Pr Faustin Mouafo Tambo, chef de service de Chirurgie pédiatrique pense qu’il est important de redonner du sourire à ceux qui en souffrent. « Il est important de signaler que c’est un motif fréquent de consultation en pédiatrie. Nous recevons en moyenne un à deux enfants par semaine qui sont porteurs de fente labio-palatine », indique celui qui est également le président de l’Association des Chirurgiens pédiatriques du Cameroun.

Durant la campagne, tous les enfants malades seront pris en charge chirurgicalement, ensuite, accompagnés durant leur période de rétablissement. « La chirurgie est l’un des moments les plus importants de prise en charge, mais ce n’est pas le seul élément. Après son passage chez nous, l’enfant aura besoin de consultations chez le chirurgien-dentiste, le logopédiste pour lui apprendre à parler et un nutritionniste pour une alimentation qui va faciliter la guérison. »

L’esthétique n’est pas en reste

Outre les enfants qui seront pris en charge, le Pr Faustin Mouafo Tambo précise que même les personnes qui ne sont pas satisfaites de leurs opérations précédentes, peu importe leur âge, sont également attendues. Pour se faire enregistrer, il suffit de passer un coup de fil au service chargé des opérations. Les numéros suivants sont mis à disposition : 652719441 / 655966069.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.