Poliomyélite : le gouvernement table sur l’éradication de la maladie

Le Gouverneur de la Région du Centre Nasseri Paul Bea, a présidé ce 13 mai 2022 à Yaoundé, le lancement de la campagne nationale de vaccination de riposte à l’épidémie de poliomyélite.

Du 13 au 16 mai 2022 et du 10 au 13 juin 2022, une campagne intensive de lutte contre la poliomyélite va se tenir dans l’ensemble du territoire national. A l’école maternelle d’application bilingue de Melen à Yaoundé, ce 13 mai 2022, Nasseri Paul Béa a officiellement lancé ladite campagne pour le compte de la région du Centre. Plus de 200 écoliers ont reçu à l’occasion, des doses du vaccin polio oral, la vitamine A et le Mebendazole.

« La campagne de lutte qui commence ce jour a pour objectif d’accélérer le suivi et le développement de l’enfant, réduire la mortalité infantile et surtout arrêter la circulation de la poliomyélite, cette maladie paralysante et handicapante pour les enfants non vaccinés. », a déclaré le gouverneur dans son discours de circonstance.

 

Améliorer les performances

D’après le gouverneur, aucun enfant ne doit plus mourir de poliomyélite au Cameroun étant donné qu’il y’a un vaccin disponible. « Lors des dernières campagnes de vaccination qui se sont tenues en mai et novembre 2021, 10% d’enfants dans la région du Centre n’ont pas pu être touchés, 51% de cas de refus soit 517 000 ont été enregistrés. », déplore le gouverneur.

Nasseri Paul Béa, le gouverneur de la région du Centre administrant du vaccin Polio Oral

 

Pour éviter à nouveau ces manquements, le gouvernement camerounais a prévu pour la région du Centre, un total de 1 465 350 doses de vaccin polio oral. « Tout au long de la campagne, nous allons déployer des équipes dans les quartiers. Elles feront du porte à porte pour vacciner les enfants de 0 à 59 mois. Il s’agira de leur donner chacun 2 gouttes de solution polio Oral. Ceux de 12 à 59 mois, recevront également des comprimés déparasitants et de la vitamine A. », indique le Dr Georges Ottou, Chef de district de santé d’Efoulan.

En outre, le contrôle des carnets de vaccinations aura lieu afin de mettre à jour les retardataires, ainsi que la recherche des enfants de moins de 3 mois qui n’ont pas d’acte de naissance.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.