INNOVATION : LA FENASSCO LIGUE B INTÈGRE LES ATHLÈTES PARALYMPIQUES.

Une exhibition de 15 athlètes filles et garçons évoluant dans les 1000 m, le badminton et le handball a débuté ce 23 Juin 2022.

La FENASSCO Ligue B est une compétition qui se veut évolutive. La grande innovation de la 15e édition organisée à Yaoundé par la région du Centre intègre les athlètes paralympiques à la compétition. Seulement quelques régions à l’instar du Centre et de l’Adamaoua ont envoyé des athlètes vivants avec un handicap.

Une insertion parfaite

La FENASSCO ligue B ne dispose pas encore de jeux paralympiques indépendants. D’ailleurs, la sélection des athlètes paralympiques s’est faite à partir des séances d’animation sportive pour détecter les aptitudes afin de les orienter sur le choix des disciplines sportives. Après cette étape, a suivi la phase de la transmission des fondamentaux selon la discipline sportive. Ces enfants vivants avec un handicap sont arrivés à un tel niveau grâce à l’encadrement d’une équipe dynamique dirigée par madame MESSOKO Agnès, entraîneur et directeur technique national à la fédération camerounaise des sports pour sourds.

La compétition

L’étape de la compétition se poursuit de deux manières : en individuel avec l’épreuve des 1000 m garçons et filles et du badminton sont celles parmi lesquelles ils concourent soit entre eux, soit avec des athlètes valides. Ce Jeudi 23 juin, ont débuté les épreuves des 1000 filles et garçons au stade Ahmadou Ahidjo. En sport collectif, les rencontres filles et garçons en handball chez les sourds muets se sont déroulée dans l’après-midi dans le site du lycée général Leclerc. Le score de cette rencontre après 30 min x 2 est de 2 buts pour les deux camps plaçant à égalité les filles et les garçons. Toujours dans le site, une rencontre opposant les Invalides filles et garçons s’est également jouée.

Des lauriers visibles

Le jeune Shadrack en provenance région de l’Adamaoua est médaillé de bronze. Âgé de 11 ans, il s’est largement démarqué malgré sa sourdité en badminton et a remporté une médaille de bronze à l’épreuve simple garçon. Les 3 meilleures athlètes pour les 1000 m fille sont également connues parmi les 5 en course. La médaille d’or revient à TIO Mirabelle avec un chrono de 4’29″9, la médaille d’argent à FIEZE DONCEMO 4’35″7 et le bronze à AJONG Blandine 4’59″00. Chez les garçons, 9 étaient en course pour les 1000 m. Les 3 meilleures demarquations sont les nommés MBOURI BELINGA pour l’or, NGA MANGA pour l’argent et STIMI ABANDA pour le bronze.
C’est la toute première fois dans l’histoire des jeux FENASSCO Ligue B  que des athlètes paralympiques competissent . Cette première présence des régions du Centre et de l’Adamaoua encouragera certainement les autres régions faire de même lors des prochaines éditions. Cette jeunesse sportive paralympique porteuse d’un souffle d’espoir, cadre avec la volonté du gouvernement de développer le sport jeune autour de cette fête sportive qui enseigne l’esprit de tolérance, le dialogue et le respect de l’autre.

Marie Pascale Ayissi Beti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.