#Assomption : l’humilité comme leçon de vie

C’est le principal enseignement à tirer à l’occasion de la célébration de l’Assomption ce 15 août en la basilique mineure de Mvolyé à Yaoundé.

L’office était présidé par Mgr Pascal Blaise Fanga Mbega, Recteur de la basilique mineure de Mvolye, représentant personnel de Mgr Jean Mbarga, Archevêque métropolitain de Yaoundé.

Signification de l’Assomption

Mgr Pascal Blaise Fanga Mbega, Recteur de la basilique mineure de Mvolye, par ailleurs vicaire général numéro 2, est d’abord revenu sur la signification profonde de l’Assomption en soulignant que «L’Assomption signifie que Marie est prise au ciel, toute entière, en toute humanité, par son fils pour partager sa gloire. ». L’Homme de Dieu affirmera ainsi que si la mère de Jésus a eu droit à un tel mérite, c’est bien parce qu’elle a écouté la parole de Dieu et l’a mise en pratique. Or, souligne-t-il, Jésus disait: « Il est heureux, celui qui écoute ma parole et la garde ».

Un modèle à suivre

Pour le Recteur de la basilique mineure de Mvolye, l’humilité de la Vierge Marie s’est d’abord manifestée lorsqu’elle a cru à ce que l’ange lui avait dit. C’est ainsi que dans un monde qui ploie sous le fardeau de l’ennemi, elle met au monde Jésus et permet ainsi à ce monde de faire face à Dieu. Elle le suivra ainsi au quotidien jusqu’au bout de la Croix. En même temps, Mgr Pascal Blaise Fanga Mbega, dira de la Vierge, qu’elle avait un cœur plein d’amour pour l’humanité toute entière et que c’est ce qui lui a permis d’aller jusqu’au bout et de tout supporter. C’est donc ce modèle de vie de la mère de Dieu que le prélat va inviter les fidèles à suivre, tout en gardant leur calme, leur sang-froid et en ayant toujours confiance en Dieu, car «Dieu ne déçoit jamais».

Une foi grandissante

En cette joyeuse circonstance, plusieurs enfants vont accepter de grandir dans la foi en recevant pour certains le sacrement de l’Eucharistie. Il leur sera ainsi donné, pour la première fois le corps du Christ. Pour d’autres, ils ont pu bénéficier du sacrement de confirmation et marqués pour l’occasion, de l’Esprit saint de Dieu par le représentant personnel de Mgr Jean Mbarga, Archevêque métropolitain de Yaoundé.
Marie ainsi prise au ciel est donc, selon l’officiant du jour, une anticipation de notre propre avenir. Nous qui pourrons également entrer dans la gloire de Dieu, si nous acceptons de marcher sur ses pas.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.