Nécrologie: Ananga Messina tire sa révérence

La Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Agriculture et du Dévéloppement Rural s’est éteinte cette nuit du 5 août 2022 à l’âge de 63 ans.

Annoncée morte depuis quelques jours par des rumeurs, ce membre du gouvernement nous a donc définitivement quittés, selon des sources familiales à 1h du matin.

Biographie et parcours professionnel

Ananga Messina née Beyene Clémentine Antoinette voit le jour le 15 mars 1959. Cette digne fille Evondo de Ngang dans la Mefou et Afamba, arrondissement de Nkolafamba, est mariée à un ressortissant du département de la Lekié, région du Centre. Ingénieur agronome de conception et titulaire d’un diplôme de 3e cycle en gestion de politique économique, Clémentine Ananga Messina a exactement 50 ans lorsqu’elle fait son entrée au gouvernement, le 30 Juin 2009 comme Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Agriculture et du Dévéloppement Rural. Département ministeriel qu’elle avait déjà servi pendant 23 ans avant cette consécration.

Avant sa nomination, elle aura gravi tous les échelons administratifs. Elle fut ainsi tour à tour, simple cadre, chef de service et conseiller technique. Elle assumera aussi les fonctions de directeur des Enquêtes et des Statistiques agricoles. Femme dynamique, elle aura donc contribué à sa manière, 13 ans durant, au développement du secteur de l’Agriculture au Cameroun, en sa qualité de Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Agriculture et du Dévéloppement Rural.

Vie politique

Cette militante active du Rdpc (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais), n’hésitait pas à effectuer des campagnes de proximité dans sa circonscription d’origine, parfois même en tant que présidente de la commission communale de campagne Rdpc à Nkolafamba. Des occasions qui lui permettaient de se rendre compte des difficultés rencontrées par les populations à la base, et d’y apporter un début de solution. Des populations qui avaient donc ainsi droit à certaines occasions, à la distribution des vivres et materiels agricoles comme les semences, engrais, brouettes ou machettes.

Après le décès de Adoum Gargoum, ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé de la Coopération avec le monde islamique, en mars 2021 et Alim Hayatou, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Santé Publique, chargé de la lutte contre les Epidémies et les Pandémies, décédé en avril de la même année, la mort de Clémentine Ananga Messina, vient donc ainsi porter à trois, le nombre de membres du gouvernement disparus au Cameroun en l’espace d’un an.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.