Tourisme africain : un nouveau départ

C’est à l’occasion du 4ème Salon international du tourisme durable qui se tient à Yaoundé depuis ce 27 septembre 2022.

«Relance post-covid-19 du secteur du tourisme et des loisirs en Afrique ». Tel est le thème de cet évènement qui a pour but de relancer le secteur du tourisme et des loisirs en Afrique. L’objectif principal étant d’améliorer la qualité de l’offre touristique et d’amener plus d’Africains y compris ceux de la diaspora, et les touristes étrangers, à venir régulièrement faire du tourisme en Afrique.

Atouts touristiques du Cameroun

En la matière, ce ne sont pas les atouts qui manquent au Cameroun avec près de 250 groupes ethniques aux coutumes et traditions variées. Du côté du tourisme culturel par exemple, l’on note une diversité que l’on retrouve dans l’art de vivre, l’architecture traditionnelle, le folklore, la cuisine et même le riche patrimoine colonial, constitué de monuments et autres vestiges.

À visiter également, des plages naturelles agrémentées d’un paysage pittoresque, constitué de baies, d’îlots et de mangroves. Sans oublier les merveilleuses chutes qui se jettent directement dans l’océan atlantique à Kribi. Plusieurs parcs nationaux font également partie des attractions. Le plus célèbre et le mieux aménagé étant le parc de Waza, situé dans l’Extrême-nord. Ces parcs, ainsi que les nombreuses réserves que l’on retrouve surtout dans la partie sud du pays, possèdent la quasi-totalité de la faune africaine comme les éléphants, les lions, les panthères, les buffles, les antilopes, les hippopotames, les hyènes, les gorilles, les damalisques ou encore les guépards.

Objectifs du Salon

Selon Kléber Biboum, coordonnateur général du Mercatour, l’un des enjeux majeurs de ce 4ème salon est l’appropriation de la Zone de libre-échange continentale africaine. « Ce 4ème salon se veut un événement de grande ampleur qui matérialisera la relance effective du secteur du tourisme et des loisirs en Afrique. C’est une occasion idoine pour les opérateurs du secteur qui ont quelques chose d’original à montrer, une opportunité pour les annonceurs qui veulent bien associer leur image à cette exclusivité et une bonne raison pour les visiteurs qui retrouvent peu à peu le chemin de la liberté d’aller et de venir », relève-t-il.

Au total, près de 400 acteurs du secteur du tourisme, plus de 50 offices de tourisme, environ 1000 jeunes chercheurs d’emplois devraient prendre part à cet évènement à travers des conférences débats, des expositions, un forum d’affaires, une bourse de l’emploi et des métiers de l’industrie du tourisme qui s’achève le 1er octobre prochain à l’hôtel de ville de Yaoundé.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.