Xaviera Kowo et son robot écologique

L’automate conçu par la jeune Camerounaise de 18 ans possède un dispositif équipé de roulettes, ramasse automatiquement les ordures traînant sur son passage et les dépose dans des bacs à ordures, centres de recyclages et autres lieux de traitement en un temps record.

Elle est belle et jeune, à seulement 18 ans Xaviera Kowo a des ambitions plus grandes que son âge. Elle veut créer des solutions innovantes pour le continent, grâce à la technologie. Qui est cette jeune fille ambitieuse ?

Lauréat du prix Margaret Junior Afrique

C’est lors de la compétition internationale de robotique First Global durant laquelle elle a eu le privilège de représenter le Cameroun, que le robot ramasseur d’ordures a été créé. La compétition s’est tenue à Dubaï en 2019. Il fallait mettre au point des robots capables de résoudre des problèmes communautaires. En mars 2022, le robot mis au point par Xaviera Kowo lui a valu d’être récompensée par le prix les Margaret dans la catégorie << Junior Afrique >>. En 2022,  elle a reçu le prix du Commonwealth Point of Light.

 

 

Le fonctionnement de ce robot

<< ce robot a été créé lors d’une compétition robotique qui s’appelait First Global. Le but était de construire des robots qui étaient capables de résoudre les problèmes communautaires. Cette année là, l’objectif était de ramasser de gros et petits polluants et les déposés à des différents endroits et niveaux en un temps record. Après cette compétition là, j’ai pris ce robot et je l’ai mis dans un contexte de société. Ce robot est totalement capable de ramasser des déchets, des débris, et déposer dans les bacs à ordure de lui même à un temps record >> .

Impact écologique positif 

Une création qui a un impact écologique. De quelle manière les nouvelles technologies peuvent elle contribuer à un développement plus respectueux de l’environnement ? << Ma pensée première avec le projet du robot était de concevoir et programmer un robot utile à la société. En Afrique, beaucoup de produits sont exportés de l’Occident et on remarque aussi que beaucoup sont jeter en Afrique, comme : des vieux ordinateurs , les cuisinières et j’en passe. C’est un problème qui demande une réelle attention. Le rôle de mon robot ne sera pas de résoudre ces problèmes dans son intégralité, mais d’apporter une main forte >>. Affirme Xaviera Kowo.

Xavier Kowo encourage les jeunes filles

La jeune fille qui a été formée au Centre NextGen qui a pour but d’intéresser les filles aux métiers technologies et de la robotique. Pourquoi est-il important d’encourager l’éducation l’éducation de la jeune fille dans ce domaine ? << Aujourd’hui, le monde ne peut plus se passer des femmes dans leurs désirs de participer au développement socioéconomique et même politique. Un grand nombre de femmes se sont déjà impliquées dans les nouvelles technologies, la recherche, bien encore. De ce fait, elles ont aspiré et impacté beaucoup de jeunes filles comme moi. Aujourd’hui la nouvelle génération à accès à toutes ces nouvelles technologies et ce n’était pas le cas pour nos aînés il y a 15 à 20 ans. Je suis arrivée et je crois que d’autres filles peuvent aussi arriver. À toutes celles qui doutent elles , n’hésitez pas et foncez >>. Tels sont les mots d’encouragement de Xaviera kowo aux jeunes filles.

Emmanuel Emvoua Bioh ( stagiaire )

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

daniellemouadoume has 477 posts and counting.See all posts by daniellemouadoume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.