Garoua: une ville propice aux affaires

C’est l’une des caractéristiques de cette ville riche en histoire et qui accueille pour la 1ère fois la 22e édition du tour cycliste international Chantal Biya.

 

Selon nos sources, les rives du fleuve Bénoué étaient autrefois couvertes d’une essence d’arbre dénommée «rwe» par les foulbé et « Saucissonniers » en Français, à cause de la forme allongée de ses fruits. Les Bata, habitant ces lieux, dénommèrent cette vallée « GWA-RWE » c’est-à-dire « La vallée aux rwé » nom que les Foulbé prononcèrent « ga-rwa » ou « garwa », orthographié « Garoua » en français.
Aussi, lorsque les nouveaux venus créent leur premier village dans ces contrées, ils le dénomment Garoua. Il s’agit de l’actuel Garoua-windé, situé à une dizaine de kilomètres en aval de la ville de Garoua.

Ville historique

Dès le XIVe  siècle, les pasteurs foulbé transitent par les différentes provinces de l’empire du Mali de l’époque, et notamment de la Macina puis le Niger, le pays Haoussa avant d’aboutir au lac Tchad. Ils assistent ainsi à la constitution du royaume du Kanem-Bornou par les kanouri. La ville de Garoua est donc fondée par l’émir Peul Modibbo Adama, qui a établi l’émirat d’Adamawa au XIXe siècle.
Le siège de Garoua débute le 15 janvier 1915 et se termine le 10 juin 1915, après cinq mois de résistance allemande. La population de la ville était de 30 000 habitants en 1967. Aujourd’hui, elle est estimée à près de 2 millions. Garoua est la ville natale du premier président camerounais, Ahmadou Ahidjo.

Organisation administrative

Garoua est la capitale de la région du Nord dont le chef-lieu de département est la Bénoué. Cette ville a été érigée en Communauté urbaine de Garoua en 2008. Elle était l’une des premières villes du Cameroun avant la colonisation et était la capitale régionale du Grand-nord jusqu’en 1982. La langue principale d’échange est le Fulfuldé. La ville de Garoua est située sur la route nationale No.1 à 1 107 km au Nord de la capitale Yaoundé. La région du Nord dont Garoua est la capitale compte 4 départements, 21 arrondissements. Les Tupuri, Mundang, Kapsiki, Gidar, Giziga, Zumaya etc. y cohabitent pacifiquement. La ville dispose désormais de son université à l’instar des autres villes universitaires du Cameroun.

Climat et activités

Garoua est doté d’un climat tropical de type Aw selon la classification de Köppen, avec une température annuelle moyenne de 27,8 °C et des précipitations d’environ 1 005 mm par an. La capitale régionale du Nord est propice à l’élevage et à l’agriculture. Garoua est d’ailleurs le siège de la principale entreprise de production cotonnière du pays: Sodecoton. La Cicam détient depuis 1965 une usine de filature et de tissage, unité de transformation du coton fibres en filés. Située à la frontière avec le Nigeria, la ville de Garoua est également favorable aux affaires. La ville possède un aéroport international d’une capacité de 1,5 million de passagers et 5 000 tonnes de fret par an.

Sur le plan sportif, Garoua dispose d’une équipe de football d’élite, à savoir le Coton sport de Garoua fondé en 1986. L’équipe vient de remporter la coupe du Cameroun face à Bamboutos de Mbouda.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.