Cybersécurité: protéger les enfants en ligne

Tel est l’objectif d’un atelier organisé par le ministère des Postes et télécommunications en partenariat avec le groupe Meta ce 15 novembre à Yaoundé.

 

L’atelier sur la protection des enfants sur Internet intervient dans un contexte où cette couche sociale brille par une présence quasi permanente sur les différentes plateformes numériques. Si les TIC leur permettent d’améliorer leur niveau d’instruction et de saisir diverses opportunités, le revers de la médaille est souvent destructeur. D’où la tenue de l’atelier de ce jour pour tirer la sonnette d’alarme en vue de l’implication des différents acteurs dans la préservation des enfants contre les dangers liés à Internet, en particulier les réseaux sociaux.

Relever un défi complexe

Afin de protéger les plus petits contre les contenus inadaptés et nocifs, le ministre des Postes et télécommunications souligne que « la promotion de la citoyenneté et de la responsabilité numériques doivent faire partie des objectifs prioritaires des décideurs politiques soucieux d’accroître les possibilités offertes aux enfants ». Minette Libom Li Likeng ajoute que « dans cette optique, la construction d’un accès plus sûr à Internet constitue une préoccupation importante des politiques internationales en matière de digitalisation ».

Participants à l’atelier autour du Minpostel


Mesures à prendre

« Child Online Protection (COP) initiative» a élaboré et publié en 2010 des lignes directrices de la protection des enfants en ligne. Pour le ministre des Postes et télécommunications, il est temps de vulgariser les bonnes pratiques et les techniques d’usage sécurisé du digital auprès des enfants, d’informer et sensibiliser les enfants, parents et les enseignants sur les risques et menaces du digital, de proposer aux parents et enseignants des solutions, recommandations et outils pratiques pour éduquer à l’utilisation responsable des TIC et protéger les enfants en ligne. Il s’agit d’une croisade collective.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.