Parlement: 6 345,1 milliards de Fcfa au titre budgétaire 2023

Un projet de loi y relatif a été déposé ce 24 novembre à l’Assemblée nationale.

 

L’objectif de la politique globale du Cameroun pour l’exercice 2023 se veut ambitieux. D’un côté, il est question de la poursuivre la consolidation budgétaire en vue d’assurer la soutenabilité des finances publiques. De l’autre, l’accent sera mis sur mise en œuvre réussie de la SND30. En effet, l’action gouvernement vise la consolidation de la reprise économique et l’accélération de sa transformation structurelle dans la dynamique de son émergence.

Répartition des ressources

Le budget de l’Etat au titre de l’exercice 2023 s’équilibre en ressources et en emplois à la somme de 6 345,1 milliards de Fcfa contre 6 080,4 milliards en 2022. Cela induit une augmentation de 264,7 milliards de Fcfa représentant un taux de 4 ,4 % par rapport à l’exercice 2022. Quant au budget général, il s’élève à la somme de 6 274,8 milliards tandis que celui des comptes d’affectation spéciale est de 70,3 milliards de Fcfa contre 102,7 milliards, du fait du retrait du Compte d’affectation spécial destiné au financement de la lutte contre le COVID-19. L’augmentation enregistrée par le budget général est de 297,1 milliards ( + 5 % ) par rapport à l’exercice 2022 où il se situait à 5 977,7 milliards de Fcfa.

Recettes internes

Elles sont projetées à 4 676,4 milliards, en augmentation de 453,3 milliards de Fcfa par rapport à la loi de finances rectificative de 2022, où elles se situaient à 4 223,2 milliards. Il s’agit là d’une progression de 10,7 % en valeur relative. Ces recettes se déclinent ainsi qu’il suit :
– recettes pétrolières et gazières : 8 0 7 milliards;
– recettes fiscales et douanières : 3 528,1 milliards;
– recettes non fiscales : 250,4 milliards;
– dons : 9 1 milliards.

Au milieu, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril


Innovations

Elles concernent en particulier, la révision du cadre juridique relatif à la mobilisation de certaines recettes de service. Il y également la création d’un compte d’affectation spéciale pour le soutien à la reconstruction des Régions de l’Extrême Nord, du Nord-Ouest et du Sud-ouest, financé à hauteur de 15 milliards de Fcfa.
Au rang des autres innovations, la poursuite de la rationalisation des taxes affectées à certains organismes publics et l’institution d’une commission d’aval liquidée sur les emprunts garantis par l’Etat et affectée.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.