Yabassi de leurs rêves

Des jeunes gens originaires ou non du chef lieu du département du Nkam ont découvert le nouveau Yabassi le weekend dernier.

 

 

 

Ils l’ont fait ces jeunes gens, venir à la découverte de Yabassi et ses attraits. Ils ont bénéficié de la route désormais bitumée entre Bonepoupa et Yabassi. Ils ont découvert le vieux pont le Nkam, le Centre ville de Yabassi, le village Batika et ses chutes, le mythique carrefour des 8 routes et la grande église. Une randonnée pédestre précédée par une veillée avec le chef, une façon de reconstituer la scène qui inspira “Soir au village” la célèbre chanson de Manu Dibango, une des icônes de Yabassi.

Un autre Yabassi est possible

Le projet ” En route pour le Nkam” vise à ramener dans les arrondissements de ce département dont l’enclavement avait favorisé un exode rural massif. Le Chef du canton Yabassi Paul Benga Dingong soutient ce mouvement qui coïncide avec le nouveau départ de ce département marqué par la réalisation de plusieurs initiatives du gouvernement. Il s’agit de la construction du route bitumée Douala Yabassi, la construction du lycée agricole et de l’institut des sciences halieutiques, etc.

Une vraie passion

Depuis le début de cette année, le projet En route pour le Nkam est née de la frustration d’un jeune. Benoît Lyard Bwetche observe que son département n’était évoqué que négativement. Cet entrepreneur culturel est pourtant convaincu de la richesse multidimensionnelle du Nkam. Par le tourisme et la culture, il veut promouvoir cette destination. Il est convaincu que l’arrivée des investisseurs privés va fortement changer l’économie et la vie sociale dans ce département. Le projet n’attire pas encore le grande élite administrative et intellectuelle de ce département.

Les clés d’un succès

Il faut croire que ce projet ” Route du Nkam” ne connaîtra pas la même fin que d’autres initiatives similaires. La passion de son promoteur saura t-elle mobiliser plus de soutien ? Il envisage pour les prochaines éditions, des visites dans les autres arrondissements : Nkondjock, Yingui et le Nord Makembe. Il est à la recherche des partenaires pour développer des activités de formation dans le numérique, l’entrepreneuriat, le management et le développement personnel. Il reste aussi convaincu que le succès de son initiative passera par un accompagnement concret des populations sur le plan social. Au delà du plaidoyer, le projet “En route pour le Nkam” devra lever des fonds.

Elvis Mbimba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.