2023 : Du concret au profit des Camerounais

Le Chef de l’Etat Paul BIYA a sacrifié au rituel de fin d’année en s’adressant à ses compatriotes ce 31 décembre 2022. Par ce message diffusé sur la CRTV à travers ses antennes radio, TV et web, les Camerounais ont été édifiés sur les projets de développement dont ils seront bénéficiaires en 2023.

Le Président Paul BIYA s’engage à continuer d’assurer le progrès du Cameroun et invite chacun de ses compatriotes à suivre cette ligne de mire. Cette conclusion du message à la nation ce 31 décembre 2022 résume l’option que le Chef de l’Etat camerounais a affichée tout au long de ce discours. Il veut faire de 2023, une année de relance économique effective et de son corollaire, l’amélioration des conditions de vie des populations.

En dépit de la conjoncture internationale

Paul BIYA est conscient que les chocs exogènes, la guerre Russo-ukrainienne notamment, ont un impact sur l’économie nationale mais il est confiant quant à la capacité de résilience de son pays. Il mobilise pour cela un certain nombre d’indicateurs sous la forme d’un bilan à la fois succinct et significatif : la légère progression du taux de croissance de 3,6% en 2021 à 3,8% en 2022, les projets à mettre l’actif des pouvoirs publics en 2022. C’est le cas dans le domaine de l’électricité, comme il le rappelle, du raccordement de la région de l’Est au réseau interconnecté Sud et de la mise en service de la ligne d’évacuation d’énergie de Nyabizan à Yaoundé. Il ajoute à ce registre, les 860 kilomètres de routes et 460 mètres linéaires d’ouvrages d’art construits ou réhabilités ainsi que l’amélioration de l’offre de soins avec l’inauguration et la mise en service du centre hospitalier régional et l’hôpital régional de Garoua.

Mines : du potentiel au réel !

Le Président Paul BIYA annonce le démarrage de trois projets d’envergure pour le développement de la mine solide. Le premier projet est celui de l’exploitation du minerai de fer de Kribi-Lobé. Il sera ensuite question de l’exploitation du fer de Mbalam-Nabeba. Enfin, il s’agit de l’exploitation du fer de Bipindi-Grand Zambi.

Ces projets miniers donneront lieu, pour le premier, à la construction d’une usine d’enrichissement du fer, d’un pipeline d’environ 20 kilomètres et d’une centrale de production d’énergie de 60 mégawatts. Dans le deuxième projet, le Cameroun devra bénéficier entre autres d’une ligne de chemin de fer de 540 km entre Nabaga au Congo et le port de Kribi. Enfin, le développement d’un complexe sidérurgique pour la transformation locale du fer est l’enjeu que charrie le troisième projet minier.

Accès amélioré aux services sociaux de base

Le Président Paul Biya voudrait que l’année 2023 soit celle de l’intensification du renforcement de l’offre qualitative et quantitative en énergie. Le barrage hydroélectrique de Nachtigal sera mis en service dans sa première phase. Les Camerounais verront également le démarrage des travaux de raccordement du réseau interconnecté Sud au réseau interconnecté Nord.
Au sujet de l’eau Potable, le Chef de l’Etat annonce l’achèvement du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et de ses environs à partir du fleuve Sanaga. Il ajoute qu’il a instruit le gouvernement afin que le méga-projet d’adduction d’eau potable de la ville de Douala et ses environs soit lancé en 2023.

Atteindre les objectifs

Le Président Paul Biya a identifié dans ce discours un ensemble d’outils favorable à l’atteinte des objectifs qu’il s’est fixé. Il s’agit de la mise en œuvre, désormais, coordonnée de la politique d’import-substitution et de l’exploitation optimale des opportunités qu’offre la Zone de Libre Echange Continentale Africaine. Par ailleurs, il est question de l’assainissement des mœurs. Pour Paul BIYA, la corruption et l’incivisme sont deux freins dont il faut se débarrasser afin de permettre la réalisation de l’ensemble des projets annoncés.
Au-delà de cette observation, le Chef de l’Etat a pris l’engagement solennel de mener une lutte sans nuance contre ces deux fléaux en 2023.

Blaise Testelin Nana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.