Aviation civile: un facteur de développement

Cet objectif sonne comme un rappel à l’occasion de la célébration ce 07 décembre de la journée de l’aviation civile internationale.

Une journée instaurée en 1994, dans le cadre des activités marquant le 50e anniversaire de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). C’est finalement en 1996 que l’Assemblée générale des Nations Unies choisit le 07 décembre comme journée de célébration.

Objectif de la journée

“L’innovation au service du développement de l’aviation dans le monde”, c’est le thème retenu jusqu’en 2023 pour cette journée dont le but est de sensibiliser l’opinion mondiale, sur l’importance de l’aviation civile internationale pour le développement socioéconomique des pays.

Elle vise également à mieux faire connaître le rôle de l’OACI qui soutient la coopération des États et leur prête assistance en vue d’établir un réseau de transport rapide et véritablement mondial, au service de toute l’humanité.

Aussi, l’OACI est-elle chargée de l’élaboration de normes internationales pour le transport aérien civil.

Respect des normes de l’OACI au Cameroun

Pour répondre à ces exigences internationales vis-à-vis des États et assumer pleinement son rôle en matière de réglementation de la sûreté et de sécurité de l’aviation civile, l’Autorité Aéronautique a été créée au Cameroun. Elle représente ainsi le bras séculier du gouvernement en matière de coordination et de suivi des activités de l’aviation civile sur le territoire national.

Ainsi, pour s’adapter en permanence au contexte dans lequel elle évolue, la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA)a fixé ses priorités autour de quatre axes stratégiques:

-Sécurité: S’assurer du respect des règles d’exploitation des aéronefs et des installations par les organisations et personnels de l’industrie qui en ont la charge (pilotes, mécaniciens etc…)

-Sûreté: Procéder aux investissements requis et s’assurer de la mise en œuvre de la politique de sûreté par les opérateurs et les services partenaires

-Transport aérien: Accompagner l’évolution du secteur et être l’interlocuteur des compagnies aériennes, des aéroports, des passagers en matière économique, juridique et social

– Infrastructure aéroportuaire: Procéder aux investissements sur les aéroports secondaires, les exploiter et fournir les services de la navigation aérienne.

L’aviation, moteur de la connectivité planétaire

Cette activité de supervision menée par la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA), a pour principal objectif, de hisser le Cameroun au rang des pays conformes aux standards définis par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

Ainsi, après l’adoption par l’ONU du Programme 2030 et l’inauguration d’une nouvelle ère de développement durable mondial, l’aviation apparaît comme un moteur de la connectivité planétaire. Les vols internationaux étant en quelques sortes des catalyseurs fondamentaux de la paix et de la prospérité dans le monde.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.