BEAC: une reprise des activités économiques envisagée en 2023

C’est ce qui ressort de la dernière session ordinaire du Comité de Politique Monétaire de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) de l’année 2022, tenue à Douala ce 15 décembre.

Les travaux étaient présidés par Abbas Mahamat Tolli, président statutaire dudit comité et gouverneur de la Beac. A l’occasion, les grands agrégats économiques tels que l’investissement, l’inflation et la monnaie ont été passés en revue.

Des prévisions à la hausse pour l’Afrique centrale

De ce travail il ressort que l’économie mondiale connaîtra un sérieux ralentissement en raison du durcissement des conditions financières. Malgré ce durcissement envisagé de la conjoncture économique, la région Afrique centrale connaîtra une légère reprise des activités économiques avec un taux de croissance qui pourrait se situer autour de 3% en 2023, contre 2,9% en 2022. La pression inflationniste quant à elle avoisinerait les 4,8% selon les prévisions. S’agissant de la monnaie, les avoirs extérieurs nets progresseraient en 2023, de l’ordre de 56,9%.

La nouvelle gamme de billets mise en circulation progressivement

Au cours du point de presse qui a sanctionné les travaux de ce Comité de politique monétaire, la curiosité des journalistes a également porté sur la nouvelle gamme des billets censée être en circulation depuis ce 15 décembre et qui se fait toujours désirer dans les banques commerciales. Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Beac  rassure: « la mise à disposition de ces billets, c’est lorsque les banques viendront faire des retraits sur les guichets de la banque centrale. Elles se verront alors remettre les nouveaux billets ».

Relativement au marché monétaire, le Comité de Politique Monétaire a noté une régionalisation du marché interbancaire et une intensification des échanges, tout autant qu’un léger accroissement du coût des émissions des titres publics.

Joseph Hitote Crtv LITTORAL et Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.