Benoît XVI n’est plus

Le Pape Émérite s’en est allé ce samedi 31 décembre à l’âge de 95 ans.

Le Pape François, de son vrai nom Joseph Ratzinger, a siégé au Vatican durant huit années, à savoir de 2005 à 2013. Il avait alors succédé à Jean-Paul II le 19 avril 2005.

Biographie

C’est un 16 avril 1927 en Bavière en Allemagne, au sein d’une famille catholique modeste que le Pape est né. Sa jeunesse est marquée par l’épreuve du nazisme et de la guerre. Jeune séminariste, il est enrôlé contre son gré dans les Jeunesses hitlériennes. Il est ordonné prêtre à l’âge de 24 ans en juin 1951.

Brillant professeur de théologie à Tübingen et Ratisbonne, Joseph Ratzinger participe en tant qu’expert en 1962 au concile Vatican II. Il n’a que 35 ans et est alors perçu comme un réformateur. En 1977, le pape Paul VI le nomme archevêque de Munich. Une fonction de courte durée puisqu’en 1981, le pape Jean-Paul II l’appelle à Rome à la tête de la puissante Congrégation pour la doctrine de la foi. Il y restera près d’un quart de siècle jusqu’à la mort de Jean-Paul II, le 2 avril 2005.

Le pardon pour les fautes de l’Eglise

Après le décès de Jean-Paul II, il est élu Pape le 19 avril 2005, par les autres cardinaux au quatrième tour du scrutin. Il prend alors le nom de Benoît, en mémoire de Benoît XV, défenseur de l’Europe et de la paix. Il a 78 ans et accepte la lourde charge par sens du devoir « pour garder la maison ».

Il est le premier à parler de « tolérance zéro ». De même, il est le premier pape à demander pardon pour les fautes commises par l’Église lors de son voyage en Australie en 2008 pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).

Sa renonciation le 11 février 2013 reste la marque de son pontificat. En quittant volontairement cette charge, ce pape vu comme conservateur, révolutionne alors l’exercice de la papauté et devient à 85 ans pape émérite. Le tout premier de l’histoire de l’Église catholique, depuis plus de 700 ans. Il se retire alors dans le monastère « Mater Ecclesiae » au cœur des jardins du Vatican.

Jusqu’à cette matinée du 31 décembre 2022, où il est rappelé à Dieu. Ceci après des appels à la prière du Pape François pour invoquer la miséricorde divine à l’endroit de ce fidèle serviteur du Christ.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.