Priorités 2023: le bien-être des populations

34 départements ministériels présentent des projets allant dans le sens de faciliter l’accès à l’eau, à l’électricité, aux routes, aux soins de santé et un meilleur accès à l’information devant la commission des Finances et du budget de l’Assemblée nationale.

 

L’exercice 2023 s’annonce riche en défis pour l’ensemble des départements ministériels. Dans un contexte de flambée des prix des produits de grande consommation, de sécurité préoccupante et de diverses catastrophes, chaque membre du gouvernement mise sur des actions concrètes.

Garantir l’autosuffisance alimentaire

Ce chantier préoccupe les ministres du Commerce, de l’Agriculture et de l’Elevage. Tous entendent donner du contenu à la politique de l’import-substitution qui vise à mettre l’accent sur la production locale et à limiter le importations. Dans ce sens, le ministre Gabriel Mbaïrobé de l’Agriculture annonce par exemple la culture du blé en quantité et en qualité dans l’Adamaoua, l’Extrême-Nord et l’Ouest Cameroun. En effet, il sera question de promouvoir le made in Cameroon. Côté ministère de l’élevage, il sera question d’intensifier la production du poisson pendant que le ministère du Commerce veut assurer l’accessibilité des produits de première nécessité et à des prix homologués.

Questions sécuritaires

Le sujet est au centre des chantiers du ministère de l’Administration territoriale en 2023. Selon Paul Atanga Nji, d’autres priorités concernent la gestion des catastrophes, le maintien de l’ordre, la gestion des réfugiés et l’amélioration des conditions de vie des autorités administratives.

Parachever la construction des routes

Le ministère des Travaux publics veut réaliser 560,47 Km de nouvelles routes bitumées en 2023. Entre autres priorités, la Rind Road, la route Maroua-Mora-Dabanga.

Quant au ministère de l’Eau et de l’Energie, le grand challenge consiste à satisfaire la demande des Camerounais de manière quantitative et qualitative en matière d’accès à l’énergie électrique et à l’eau grâce à la mise en service de nombreux barrages.

Réhabilitation de la CRTV

L’appui à la presse privée, l’effectivité de l’agence virtuelle de l’information, la réhabilitation technique de la CRTV sont quelques chantiers prioritaires du ministère de la Communication en 2023. Le Ministre René Emmanuel Sadi, était face aux membres de la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale ce 1er décembre.

Les priorités des différents départements ministériels sont loin d’être exhaustives. En rappel, le budget de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2023 s’élève à 6 345,1 milliards de Fcfa.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.