Sport: elles veulent être à la tête des Fédérations

Il s’agit de deux amazones qui ont décidé de se présenter aux élections qui se déroulent en ce mois de décembre 2022 au sein des fédérations du Nanbudo et du Karaté.

La candidate pour la fédération camerounaise de Nanbudo s’appelle Justine Diffo Tchunkam pendant que Linda Raymonde se présente à la Fédération camerounaise de Karaté (Fecakaraté).

Des femmes dont les compétences ont déjà été reconnues dans divers domaines et qui comptent désormais faire valoir leurs talents de dirigeantes.

Fédération camerounaise de Nanbudo

Parmi les candidats les plus en vue à Fédération camerounaise de Nanbudo le Pr. Justine Diffo Tchunkam, actuelle présidente du conseil d’administration de l’Agence de Régulation des Télécommunications Titulaire d’un Doctorat en Droit International Economique obtenu à l’Université René Descartes en France, elle enseigne à l’Université de Yaoundé II dès 1999 avant d’accéder au grade de Professeure et de Maître de Conférences en décembre 2012.

Parallèlement à ce métier d’Enseignante-Chercheure, Pr Justine Diffo occupe d’autres responsabilités. A savoir: Directrice des Affaires Juridiques au Ministère de la Communication; Présidente du Conseil d’Administration de l’Observatoire Africain de la Pratique des Affaires et surtout Coordonnatrice Nationale du Réseau More Women in Politics, une organisation de la société civile qui vise principalement une meilleure implication des femmes dans les processus décisionnels.

Ceinture noire de Nanbudo, Me Justine Diffo Tchunkam a dans sa besace plusieurs médailles dont 4 en or, 5 en argent et 9 en bronze. Elle est également la promotrice du “Dojo Kaguya Hime Budokan”, un gymnase de 500 m2 d’une capacité d’accueil de 1000 spectateurs.

Fédération camerounaise de Karaté

De son vrai nom Floriane Linda Nyebe Andella, Linda Raymonde est une artiste musicienne originaire de la Lekié dans la région du Centre Cameroun. Elle a été propulsée sur le devant de la scène grâce à son premier album “Symbiose” paru en décembre 2011. L’album de 8 titres connaît un franc succès avec plus de 4 000 exemplaires vendus notamment grâce au titre “Forme O – No limit in love”, un hymne au mariage. L’album lui vaut de remporter en 2012, le prix de meilleure artiste féminine de Bikutsi au Festi Bikutsi.

Celle qui est aujourd’hui candidate aux élections à la Fecakaraté fut une étudiante appliquée de l’Ecole des Sciences et Techniques de l’information et de la Communication (Esstic). Y obtenant alors son diplôme en publicité avant de travailler pendant plusieurs années comme publicitaire dans une grande entreprise à Yaoundé. De multiples casquettes qui ne l’empêchent pas de pratiquer le karaté, une autre de ses passions. Cette femme mariée à un officier supérieur de l’armée camerounaise et mère de plusieurs enfants est ceinture noire 1ère dan de karaté shotokan depuis avril 2000.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.