#NouvelAn: le Cameroun consacré à la Vierge Marie

Le geste a été renouvelé ce 1er janvier 2023 au Sanctuaire Marie Reine de la paix de Nsimalen.

C’était à l’occasion de la célébration de la fête de Marie, mère de Dieu dans ce lieu ô combien symbolique. L’office religieux était célébré par Mgr Jean-Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé.

Esprit Saint, source d’énergie de la Vierge

Une façon de demander à la mère de Jésus de veiller sur notre pays pour la paix et la prospérité de tous ses habitants. Pour ce faire, l’Archevêque métropolitain de Yaoundé a invité les fidèles à invoquer l’Esprit Saint qui est la source d’énergie de cette mère qui prie sans cesse pour nos péchés.

Ceci d’autant plus, a rappelé l’Homme de Dieu, que cette année est consacrée à l’Esprit saint dans l’archidiocèse. Ce 1er janvier marque donc une étape de ce pèlerinage. Le fondant sur la mystique de Nsimalen pour professer en additif cette foi en l’Esprit Saint avec une médiation spéciale car compétente et active.

Esprit Saint, Esprit de réussite

Pour Mgr Jean Mbarga, aucune ressource humaine ne se fait par les forces du mal. Inutile donc de se perdre dans des illusions fausses. L’exemple venant de la Mère de l’humanité et Reine de la paix, qui par ses mots, a accepté que l’Esprit Saint agisse en elle en déclarant : “Je suis la servante de Dieu. Que tout se passe pour moi selon la parole de Dieu”.

Cette mère de Dieu, qui a été au cœur des grands enjeux de ce monde, a vécu une vie humaine. Elle n’a pas été épargnée, car elle a fait face aux ombres, aux ténèbres et a affronté des résistances de divers ordres. Comme elle, notre destin nous amène également à faire face aux forces des ténèbres et aux conséquences qui en découlent.

Esprit Saint, la voie vers le Salut

Ainsi, « Dans ce grand combat que nous sommes appelés à mener, nous avons une puissance inébranlable qui est l’Esprit Saint », insiste l’Archevêque qui conseille aux chrétiens de placer l’Esprit saint au cœur de leurs vies afin qu’il puisse venir féconder « nos vies si riches mais si pauvres ». Car, ajoute-t-il, « C’est lui qui va nous permettre de traverser tous les ouragans, d’avancer et d’avoir toujours la lumière ».

Pour lui, si nous aimons Marie, nous devons également accepter l’Esprit Saint qui agit avec une pleine efficacité et qui est présent en elle. Marie, patronne du Cameroun, c’est donc lui demander de rester à nos côtés par l’action de l’Esprit saint, et c’est cette dévotion qui va nous permettre de cheminer avec elle jusqu’aux sources du salut.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.