Un siège dédié à Benoît XVI à Mvolyé

L’annonce a été faite ce 4 janvier 2023 par l’archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga.

C’était à l’occasion de l’ouverture d’un colloque de deux jours à Mvolyé, visant à rendre un vibrant hommage au pape émérite rappelé à Dieu le 31 décembre 2022.

Un siège prédestiné

Il s’agit du siège de la Basilique Marie Reine des Apôtres réservé à l’évêque. Mgr Jean Mbarga précise à cet effet qu’il servira désormais de dévotion pour les fidèles qui pourront s’y recueillir. Une basilique où Benoît XVI a célébré, le 18 Mars 2009, la prière des Vêpres en présence du président de la République, Paul Biya, des cardinaux, des évêques d’Afrique ainsi que de nombreux fidèles.

Basilique de Mvolye à Yaoundé 

Au-delà de cette annonce forte de la journée, les nombreux historiens de l’Eglise rassemblés pour la circonstance sont revenus sur l’itinéraire hors du commun de ce serviteur de Dieu au cours des travaux placés sous le thème: Le pape Benoît XVI, hier, aujourd’hui et demain.

Le pape de tous les records

Il en ressort que Benoît XVI fut un grand pape et brillant théologien qui aura battu tous les records. Ce 265ème pape de l’église catholique est considéré comme le plus grand théologien du XXe siècle. Lui qui a engrangé 9 Doctorats et écrit plus de 160 livres. Il parlait, écrivait et lisait couramment 10 langues dont le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol, le portugais, le russe et l’allemand sa langue d’origine.

Dans ce parcours atypique, l’on note également qu’il est nommé évêque et élevé au rang d’archevêque le même jour. Trois mois plus tard, il est fait cardinal. A noter également que jusqu’à ce jour, il était le seul cardinal à avoir participé à trois conclaves dont août 1978, octobre 1978 et avril 2005.

Occasion également pour Mgr Jean Mbarga de saluer ce pasteur de l’Afrique doué d’un grand courage prophétique. Des éloges vis-à-vis de cet ouvrier de la vigne du Seigneur vont ainsi se poursuivre jusqu’à ce jeudi 5 janvier. Date également choisie par le diocèse de Sangmélima pour confier l’âme de l’illustre disparu au Seigneur. Ce sera à travers une messe que va célébrer l’évêque du diocèse, Mgr Christophe Zoa.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.