Agriculture: promouvoir l’entrepreneuriat jeune

C’est l’objectif de la 7e session du Comité de pilotage (COPIL) du Projet de développement des chaînes de valeurs agricoles du Cameroun (PDCVA) tenue ce 12 avril 2023 à Yaoundé.


C’était sous la présidence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbaïrobé. Occasion pour les membres de ce Comité, non seulement d’échanger sur les problématiques majeures du développement des filières Palmier à huile, Ananas et Bananier-plantain dans la zone d’intervention du Projet, mais aussi de définir de nouvelles perspectives pour ces filières porteuses, afin d’amorcer effectivement le développement agricole et rural de notre pays à l’horizon 2035.

Importance du projet

C’est ainsi que le ministre de l’Agriculture et du Développement rural est revenu sur l’importance de ce projet, qui selon lui, réside dans la politique agricole et économique de notre pays. Dans ce sens qu’il embrasse la problématique du développement des chaînes de valeurs pour créer la richesse et les emplois, mais qui comporte aussi une composante importante de formation des jeunes et le renforcement de la sécurité alimentaire et
nutritionnelle.

Des performances améliorées

Pour le ministre Gabriel Mbaïrobé, les performances du PD-CVA se sont améliorées, et se caractérisent par un taux d’engagement de 62%, et un taux de décaissement de 32% au cours du mois d’avril en cours. Le membre du gouvernement fait remarquer à cet effet que plusieurs activités ont été engagées, notamment la poursuite des travaux de réhabilitation des pistes rurales, la
fourniture et l’installation des Unités de transformation de l’huile de palme et de l’ananas, la construction des infrastructures communautaires telles que les Adductions d’Eau Potable, les études pour les chaînes de valeurs du cacao, du café, du cajou et du poivre ainsi que pour la valorisation des eaux souterraines pour les trois régions septentrionales.

À côté de cela, relève-t-il, « Le Fonds de développement des filières est institutionnalisé et en cours d’opérationnalisation ». Ceci pourrait voir augmenter, selon lui, la performance du PDCVA. L’entreprenariat jeune est effectivement engagé avec la graduation au cours de cette semaine, de la première cohorte des Agripreneurs et la rentrée solennelle dans les prochains jours de la deuxième cohorte.

Perspectives

Des résultats encourageants qui amènent les acteurs de la chaîne à se fixer de nouveaux objectifs. Ainsi, le cap est mis vers l’engagement et la finalisation de certaines activités relatives à la construction des unités de transformations de la banane plantain, la construction des marchés et des magasins ruraux, la construction des centres périssables dans les aéroports de Douala, Yaoundé et Garoua. Sans oublier la construction du laboratoire de contrôle des produits agricoles à Douala. L’essentiel selon le ministre, étant que ce projet puisse impacter effectivement la vie des populations.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.