#Tic: à la découverte des métiers d’avenir

C’était l’objectif de la journée portes ouvertes organisée ce 27 avril 2023 par la startup « Caysti »à Yaoundé. Minette Libom li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications, a visité les différents ateliers.

Le e-conteneur du Hub numérique de l’école publique de Melen était au centre des activités de la startup Cameroon Youth School School Tech Incubator (Caysti), ce jeudi. C’est dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeune fille dans le secteur des Technologies de l’information et de la Communication (TIC).

Des ateliers d’intelligence numérique installés ça et là pour présenter aux jeunes filles, élèves dans quelques établissements primaires et secondaires de l’arrondissement de Melen à Yaoundé, les futurs métiers prometteurs.

Pour Minette Libom li Likeng, la Minpostel, le numérique n’est pas seulement un secteur réservé aux hommes et initier les femmes dès leur jeune âge aux différents outils du numérique sera un atout pour celles-ci dans le choix de leur métier.

“Les jeunes filles doivent surmonter ses barrières du genre et maîtriser les sciences, les technologies, l’informatique, les mathématiques, etc., et avec ça élargir les projections pour l’avenir” a-t-elle déclaré.

Journée portes ouvertes

 

Les yeux brillants devant les découvertes du jour, les élèves ont eu du mal à se ressaisir de leurs émotions. “J’ai appris à faire fonctionner un robot à partir d’un ordinateur, réaliser des maquettes de maisons miniatures avec une imprimante 3D, faire des dessins avec une tablette numérique et un crayon. Je suis encore toute émue”, raconte Brittany Meyangla, apprenant de CM1.

De son côté Catherine Eyenga, en classe de 6eme et âgée de 10 ans avait déjà fait son choix d’avenir : Ingénieur en informatique comme ses oncles et ses frères aînés. “Les ateliers de ce jour m’ont permis de finalement mettre le doigt sur ce que je voyais mes aînés faire sans vraiment comprendre. Après les tours pratiques que nous avons fait aujourd’hui, je suis encore plus motivée”a-t-elle confié.

 

Les choix des femmes

De plus en plus intéressées par les métiers de TIC, les femmes d’après Arielle Kitio, Ceo de la start-up Caysti, promotrice de cette activité, les métiers comme du design, d’interface. “L’idée justement des journées comme celles-ci, c’est de les initier à des metiers de codage, de robotique, mais aussi les métiers plus attrayants comme l’art, le dessin graphique et même de l’intelligence artificielle” a-t-elle signalé.

Aucun tabou donc dans le numérique pour les jeunes filles qui vont dans quelques années devoir faire le choix dans la panoplie de métiers du futur qui ne cessent de naître.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.