Décentralisation: le Gabon veut s’inspirer de l’expérience camerounaise

Une délégation gabonaise est à cet effet au Cameroun depuis ce 12 mai pour échanger les acteurs impliqués dans les questions de décentralisation.


Cette mission d’échanges d’expériences est conduite par le ministre gabonais de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires, Michel Menga M’Essone. Présents à la séance de travail de ce vendredi, le ministre camerounais de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam ainsi que l’ambassadeur du Gabon au Cameroun, Paul Patrick Biffot.

Objectif de la visite

Le ministre gabonais parle de l’objectif de cette visite au Cameroun et plus précisément au Feicom en ces termes: « Nous pensons que nous ne profitons pas assez de ce que nous pouvons faire ensemble. C’est dans cet esprit que nous sommes venus au Cameroun pour que nous puissions nous en inspirer, car nous sommes convaincus que la décentralisation est un passage obligé pour le développement de nos pays ».

Il faut dire que cette visite fait suite à la participation du ministre gabonais à la 11e édition de la Foire transfrontalière de l’Afrique centrale qui se tient tous les ans à Kye-Ossi. À l’occasion, le ministre gabonais avait loué l’expérience du Feicom et manifesté sa volonté de nouer un partenariat avec cette structure afin de bénéficier de son expérience avérée et aider les institutions gabonaises à mieux œuvrer pour le développement des territoires. Un accompagnement du Feicom également a été sollicité pour la mise en place du « Fonds de Péréquation des Communes du Gabon ».

Des exposés édifiants

C’était l’occasion pour le Feicom, bras séculier de l’État pour le développement local, d’asseoir sa notoriété et vendre son expertise d’instrument de développement des territoires. Ceci à travers des exposés présentés pour la circonstance par des experts dans l’optique d’assurer une bonne transmission des connaissances camerounaises en la matière à un pays voisin en quête d’inspiration.
L’on aura ainsi noté entre autres exposés portant sur:

-Financement des projets des CTD;

-Redistribution des impôts et taxes communaux;

-Mécanismes de mobilisation et de mise à disposition des ressources aux collectivités territoriales décentralisées;

-Ingénierie des projets des collectivités territoriales décentralisées (CTD).

Au final le ministre gabonais, visiblement satisfait dira qu’ils sont venus regarder comment ça marche au Cameroun en ce qui concerne la décentralisation, et qu’ils ont appris beaucoup de choses au cours de cette visite qui se poursuit ce samedi par une descente sur le terrain.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.