#fetenationale: ils incarnent la bravoure camerounaise

Ce sont de dignes fils du pays qui se sont illustrés de façon positive dans leurs domaines d’activités respectifs.

Nous vous proposons de parcourir ici l’itinéraire de certains de ces combattants de la Nation, en équipe comme dans leurs carrières individuelles.

Les Lions Indomptables

C’est l’équipe nationale de football fanion qui a su porter haut le drapeau du Cameroun à travers des victoires engrangées ici et là. A titre d’exemple :

-Coupe du monde: 8 participations en phases finales pour un Quart de finale en 1990

-Coupe d’Afrique des Nations: 20 participations en Phases finales et 5 victoires(en 1984, 1988, 2000, 2002 et 2017)

-Coupe des Confédérations : 3 participations en phases finales pour une finale en 2003

-Jeux olympiques: médaillés d’or en 2000

Manu Dibango

Artiste de renommée internationale, Manu Dibango, né le 12 décembre 1933 a honoré le Cameroun à travers le monde grâce à son talent d’artiste compositeur, d’artiste d’enregistrement, de chanteur et de saxophoniste. L’histoire retiendra que c’est dans la chorale du temple, où sa mère est occasionnellement professeur, qu’il est initié au chant. Parallèlement, il utilise le gramophone parental pour découvrir la musique française, américaine et cubaine amenée par les marins de ces pays débarquant dans le port de Douala avec leurs disques. Ce Chevalier de la Légion d’honneur‎ (2010),
All African Music Legend Award (2016) décède le 24 mars 2020 à Melun en France.

Francis Bebey

Né le 15 juillet 1929 à Douala, cet artiste multidimensionnel est à la fois Sculpteur, journaliste, speaker, guitariste, écrivain, musicien, chanteur et compositeur. Il est initié à la musique par son père qui est pasteur protestant et qui joue de l’harmonium et de l’accordéon. Il grandit donc au son de la musique classique occidentale (Bach, Haendel) tout en gardant une oreille attentive à l’écoute des musiques traditionnelles du terroir dont le makossa. Grand prix littéraire d’Afrique noire en 1968, Francis Bebey meurt le 28 mai 2001 à Paris.

Etub Anyang

Charles Epie de son nom de naissance, Etub Anyang est le frère de la journaliste Rose Mbolè Epie. Il est le symbole même de l’intégration nationale et du Cameroun uni. Il a, à cet effet, composé le titre « This
good old country » pour rendre hommage
au Cameroun. Il est également l’auteur des titres à succès : «People dance », « Yaoundé Morning », «Take a step », « Happy Birthday », « Sail on Sweet Child », « Time will pass you by » et « Lake Nyoss».

Roger Milla

Encore appelé « Le vieux lion », Roger Milla est considéré comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire du football africain grâce à une prolifique carrière effectuée dans un premier temps au Cameroun, puis en France pour les matchs de club et avec l’équipe nationale du Cameroun. Son palmarès en sélection fait état de 102 sélections et 36 buts entre 1973 et 1994

-Participation à la Coupe d’Afrique des Nations en 1982 (Premier Tour), 1984 (Vainqueur), 1986 (Finaliste) et en 1988 (Vainqueur)

-Participation à la Coupe du Monde en 1982 (Premier Tour), 1990 (1/4 de finaliste) et en 1994 (Premier Tour).

Un état de services qui lui a valu d’être nommé ambassadeur itinérant du sport camerounais par le Chef de l’Etat, Paul Biya.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.