2821 nouveaux policiers intègrent la Sûreté nationale

Les éléments de la cuvée composée de 1014 inspecteurs et 1807 gardiens de la paix,  ont reçu leurs diplômes et épaulettes lors d’une cérémonie présidée par le Délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, au Centre d’Instruction et d’Application de la Police (CIAP) de Mutengene, dans le Sud-Ouest du Cameroun ce 13 octobre 2023.

Etapes de la formation

Concernant la formation de ces nouveaux fonctionnaires de Police, quatre étapes essentielles font partie de la formation de tout contingent de jeunes recrues. Pour ce qui est des élèves -gardiens de la Paix. Il s’agit de :

– l’accueil ;

– la prise en main ;

– la formation commune de base ou militaire ;

– la formation professionnelle.

Concernant les élèves inspecteurs de Police, en plus des quatre étapes ci-dessus, s’ajoutent le stage pratique dans les Unités et la deuxième partie de la formation professionnelle.

Des étapes suffisantes pour permettre à ces policiers de remplir convenablement les missions qui leur incombent.

Les missions d’un inspecteur de police

Pour ce qui est du travail dévolu aux Inspecteurs de Police, ils sont chargés:

– du maintien de l’Ordre  public ;

– des missions de police administrative et de Police judiciaire, conformément aux lois et règlements en vigueur ;

– de l’encadrement et de l’instruction des Gardiens de la Paix ;

-des missions de renseignement et de surveillance ;

-de la sécurité des personnes et des biens ;

-de l’exécution des tâches administratives et techniques ;

-de l’entretien du matériel de Service.

Les missions d’un gardien de la paix

Les principales tâches qui incombent aux gardiens de la Paix, sous le commandement de leurs supérieurs hiérarchiques, sont:

– le maintien de l’Ordre, de la paix, de la tranquillité et de la salubrité publics ;

– la salubrité des personnes et des biens ;

– la garde des points sensibles, des personnalités et des édifices publics ;

– l’information générale ;

– l’exécution des tâches administratives et techniques courantes ;

– l’entretien des infrastructures et des matériels de service.

Des exemplaires du code de déontologie des fonctionnaires de la Sûreté nationale ont également été remis pour la circonstance à ces policiers qui devront désormais agir en toute connaissance de cause.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.