L’intelligence artificielle, une menace pour la bande dessinée camerounaise ?

Au coeur des débats de la 14e édition du festival de bande dessinée “Mboa BD”, l’apport de cette nouvelle technologie a été mis en vitrine.

 

Rien ne sera plus pareil pour les bdeïstes et même pour ceux qui consomment les bandes dessinées. Pour les uns comme les autres, il faudra un peu plus de vigilance pour conserver les droits d’auteurs des créations. “Face à la précarité du secteur de la BD au Cameroun, l’intelligence artificielle, une fois vulgarisée, risque de faire disparaitre les artistes qui vivent grâce à ce métier.”explique Yannick Deubou, le Directeur délégué du Mboa BD, qui, pense qu’en attendant que cela arrive, il est important de pousser plus loin la discussion sur le devenir de la bande dessinée à l’ère de l’intelligence artificielle. Avantages, inconvénients, limites à l’utilisation et questions de droits d’auteurs. Autant de sujets mis en exergue pour trouver des portes de sortie.

Quid sur les droits d’auteurs

En effet, c’est la préoccupation majeure qui ressort des échanges avec les artistes, professionnels ou amateurs de la BD réunis ce 23 novembre 2023 dans le cadre de la 14e édition du festival Mboa BD ouvert à Yaoundé depuis mercredi.

L’atelier, “IA: fin de la création artistique traditionnelle ?, servira de cadre à ses échanges forts intéressants. Hubert Noutchaya alias Nouther, président du Mboa BD festival, reste confiant. Pour ce pédagogue, l’intelligence artificielle ne pourra jamais remplacer l’ingéniosité et l’humanité transmises dans ces dessins qui restent des œuvres de l’esprit. “Il est clair que l’on doit craindre de l’arrivée de l’intelligence artificielle. Mais, il serait judicieux de s’approprier de cette technologie pour une création à long échelle et s’assurer de la réappropriation des droits d’auteurs par cette nouvelle science. ”

D’après Yannick Deubou, l’intelligence artificielle ne fait pas forcément de magie, elle réutilise les éléments déjà disponibles et créés par des artistes. Elle fait un travail d’assemblage de plusieurs données pour donner l’imagination de quelque chose de nouveau.

Activités colorées

L’une des particularités du Mboa BD Festival est sa diversité d’activités et d’opportunités qu’il offre à tous les amoureux et acteurs de la bande dessinée et des métiers de l’image. C’est ainsi que jusqu’au 25 novembre 2023, les participants au festival auront droit à des
ateliers de formation, des conférences consacrées au neuvième art, des rencontres avec des professionnels chevronnés, ainsi que les moments de partage avec le jeune public.

Il s’agit entre autre, d’une une variété de compétitions artistiques, telles que le
Cosplay, les jeux vidéo, la bande dessinée numérique et la bande dessinée scolaire. Mboa BD offre aussi des concerts dessinés : L’un des points forts du festival est la tenue de concerts dessinés associant dessin et musique; des battles dessinés; des foires aux projets, etc. Site des activités, le Monument de la Réunification, le Goethe Institut et l’institut français de Yaoundé.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.