Le MINTP alloue 14,6 milliards de FCFA aux communes pour l’entretien routier

Cette somme, issue du Budget d’Investissement public du ministère des Travaux publics, est destinée à la bonne tenue du réseau des routes communales. Elle sera mise à la disposition des Collectivités territoriales décentralisées au cours de l’année 2024, en sus des ressources qui seront allouées par la ligne Fonds Routier.

L’annonce a été faite par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi au cours de son allocution d’ouverture de la Conférence semestrielle des services centraux et déconcentrés de son ministère, élargie aux structures sous tutelle. Les travaux de deux jours ont pour cadre l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics de Yaoundé.

Les chantiers de 2024

Emmanuel Nganou Djoumessi a saisi l’opportunité de ces travaux pour relever certains défis auxquels est appelé à faire face son département au cours de cette année. Il s’agit notamment de l’achèvement de certaines sections en travaux de la Nationale 15, de la route Babadjou-Bamenda et de la Pénétrante Est de la ville de Douala. 

En outre, plusieurs autres projets devront démarrer. C’est le cas notamment de la construction de la route Ebolowa-Akom2-Kribi, la réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua et la phase2 de l’autoroute Yaoundé-Douala. De même qu’un accent sera mis sur le relèvement du niveau de service des axes stratégiques que sont: Yaoundé-Douala, Bekoko-Pont du Nkam-Bandjoun, Yaoundé-Ayos-Bonis, Bertoua-Garoua Boulaï, Edéa-Kribi.

Des thématiques appropriées

En vue de la bonne exécution de ces différents projets, les travaux de la conférence annuelle, sont aussi l’occasion de mener une réflexion basée sur l’innovation, comme le souhaite le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi. Les sujets retenus pour l’occasion portant notamment sur : 

-Problématique d’exécution des projets routiers : limites des méthodes actuelles;

-Analyse des écarts dans le suivi des projets routiers et mesures correctives;

-Suivi et performance des projets routiers dans un contexte de rareté de ressources.

En bonne place, des invités spéciaux à cette conférence semestrielle, le ministre de la Décentralisation et du Développement local ainsi que le ministre délégué à la Présidence chargé des Marchés publics. Il est à noter que les présentes assises abordent des problématiques communes à leurs départements ministériels.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.