#NouvelAn2024: festivités sans incident à Yaoundé

La nuit de la Saint-Sylvestre a été placée sous surveillance policière dans la capitale, afin d’assurer la protection des populations.

Pour ce moment de grands attroupements, « Nous avons pris des mesures pour permettre aux populations de fêter en paix et en toute sécurité, mais aussi éviter que la liesse qui les habite les amène à faire des gaffes », confiait le commissaire divisionnaire Christine Mindjom, commissaire central numéro 4 de la ville de Yaoundé. 

Commissariat central numéro 4

Pour l’occasion, les quatre commissariats centraux de la ville ont déployé des équipes de sécurité sur les points névralgiques de la capitale. Pour le commissariat central numéro 4 par exemple, il s’est agi essentiellement de 75 patrouilles dont deux patrouilles motorisées. « Nos hommes sont sur le terrain depuis 6 h hier pour faire la circulation et nous sommes assez fiers de ce travail qui permet qu’à cette heure ci, on ait pas encore enregistré un incident majeur » déclarait alors la commissaire divisionnaire Christine Mindjom.

Commissariat central numéro 1

Mêmes dispositions prises du côté du commissariat central numéro 1 où le commissaire central numéro un de la ville de Yaoundé, commissaire divisionnaire, Thierry Medou a confié que plus de 61 patrouilles ont été déployées avec quatre dispositifs fixes dans les grands hôpitaux. Des dispositifs fixes qui permettent notamment d’établir le bilan des victimes éventuelles et autres grands blessés, mais aussi d’avoir la tendance de criminalité sur le terrain afin d’ajuster le dispositif sur la base des informations recueillies.

À la foire « Yafe » par exemple, où 300 policiers ont été déployés sur le site, la police a mis sur pied des portiques, sortes de filtrage à l’entrée: « Une fois que vous arrivez sur cette esplanade, ça veut dire que vous avez déjà été checkés par la police. Vous n’avez pas d’armes, vous n’avez pas de couteau, vous n’avez pas tout ce qui est proscrit là-bas à l’intérieur », explique le commissaire divisionnaire Thierry Medou.

En refermant cette page de la Saint-Sylvestre, la commissaire divisionnaire Christine Mindjom fait savoir que le service normal reprendra le 3 janvier avec le même désir de sécuriser les populations de leurs secteurs respectifs.

Aline-Florence Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.