Le monastère de Koutaba : Dans l’antre du silence.

La chaine de montagnes de l’ouest du Cameroun compte déjà parmi les destinations les plus recommandées à ceux qui apprécient l’alpinisme ou quelque chose d’approchant. C’est du moins la réputation qu’elle s’est faite dans les milieux touristiques. Son climat doux et ses traditions y sont pour beaucoup dans cette présentation générale.
Ce que l’on sait moins c’est que, quelque part dans ces Grass Field, dans le département du Noun, s’est établi depuis la fin des années 60, un havre de paix : L’abbaye de Koutaba, émanation camerounaise de l’abbaye Notre Dame d’Aiguebelle en France. La célébration en novembre 2019 de ses 50 ans d’existence nous donne l’occasion de vous inviter à marcher sur les pas de ces hommes qui ont décidé de tout quitter pour s’abandonner à Dieu. Dans le silence auto imposé. Par serge Pouth / crédit photos : Sarah Dauphiné Tchouatcha.

 

Chapitre 1 : On s'y lance

On a peine à se l’imaginer, le temps n’a pas érodé le désir de DIEU chez ses hommes détachés du monde.

Chapitre 2 : De quoi jubiler en sourdine

Les cloches qui sonnent ce 23.Novembre 2019 au monastère de Koutaba ont une résonnance très différente de celle des jours ordinaires. Normal, le refuge des moines voit se lever un matin nouveau. Celui de ses 50 années d’existence.

Monastère de Koutaba : Dans l’antre du silence.

Nos remerciements sont adressés au Père Etienne MBOULE, Père Prieur du Monastère de KOUTABA
Narration : Serge POUTH
Photos :  Sarah DAUPHINE TCHOUATCHA
Développement/Design : Abdoulaye Mougnol
Coordination : TEHWUI LAMBIV, Elvire KABA, Mireille BISSECK EYUCK
Supervision  générale : Charles NDONGO

© CRTV 2020