Fête de la Jeunesse: ce sera au pas cadencé

Après deux ans d’interdiction à cause de la Covid19, le traditionnel défilé sera au rendez-vous en cette 56e édition du 11 février 2022 au Cameroun.

 

« Jeunesse et participation volontaire aux grands défis du Cameroun ». C’est le fil conducteur de cette 56e édition de la fête de la Jeunesse célébrée sur toute l’étendue du territoire national. Cette année, l’événement recouvre ses couleurs et sons d’antan grâce aux diverses activités culturelles et récréatives. Toutefois, le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), Mounouna Foutsou prévient que la fête va se dérouler dans le respect des mesures barrières, la Covid19 n’étant pas encore endiguée.

Au programme…

Sur le plan national, le Minjec procède au lancement officiel du programme national d’éducation civique dès ce 3 février 2022. En effet, il sera question de mettre l’accent sur le réarmement moral, civique et entrepreneurial à travers les après-midi jeunesse. À cela s’ajoutent la poursuite de la mise en œuvre des conseils municipaux et régionaux jeunes, l’intensification de la campagne nationale d’éducation civique sur les réseaux sociaux, l’opération « CAN citoyenne et patriotique » et un « hang out » spécial entre les membres du gouvernement et les jeunes de divers secteurs et couches sociales. En plus des députés juniors, le Minjec veut intégrer cette année dans le Parlement de la Jeunesse, une chambre des sénateurs juniors.

Particularités de la 56e édition

Contrairement aux deux éditions précédentes, tambours et trompettes seront de la partie cette année. Selon le Minjec le défilé sera décentralisé jusqu’au niveau des quartiers et villages des 360 arrondissements du Cameroun. Sur le plan opérationnel, la parade sera constituée par carré de 49 défilants (carrés 7X7) préalablement testés négatifs au Coronavirus. Cela permet de respecter la distanciation sociale d’au moins un mètre d’espace. Quant au nombre de carrés, il sera réduit à deux par arrondissement pour le défilé au niveau national, et à un carré par établissement pour les défilés au niveau des arrondissements.

Le nombre de carrés est fixé à deux (02) par arrondissement pour le défilé au niveau national ; tandis que que les défilés au niveau des arrondissements  se feront à 01 carré par établissement.

Ainsi, les carrés de défilants par école passent de 144 à 49, autant que le nombre de personnes passe de 121 à 49. Cette parade se fera avec l’accompagnement des Equipes Mobiles d’Animation Populaire Urbaines et Rurales (EMAPUR).

Par ailleurs, les principaux thèmes qui seront abordés en ligne et en présentiel portent entre autres sur l’éducation civique, la vie associative, le volontariat et l’insertion socio-économique.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.